Kids on the slope (坂道のアポロン , Sakamichi no Apollon)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Avez vous aimé Kids on the slope (note sur 5)

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
 
Total des votes : 1
marinecelebrian
Otakumasutā ⭐⭐ オタクマスター
Messages : 453
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 25
Localisation : Entre 2 vignes de champagne
Voir le profil de l'utilisateur https://celebriannosekai.wordpress.com/

Kids on the slope (坂道のアポロン , Sakamichi no Apollon)

Message par marinecelebrian le Mar 29 Mar - 15:45


Synopsis : À la fin des années 60, alors que le Japon occupé fait face à de grands changements sociaux, la musique venue des États-Unis va faire naître, entre deux adolescents que tout oppose, une amitié complexe. Kaoru vient tout juste d'emménager en ville. D'un naturel solitaire et studieux, il n'a pas pour habitude de se mêler à ses camarades de classe. Et pourtant, sa rencontre avec le bagarreur Sentarô va radicalement changer sa vie… » (Manga-news)

Kids on the slope est donc un josei, écrit par Kodoma Yuki. Il a reçu le titre de meilleur seinen en janvier 2012 du 57ème prix Shogakukan. La série se finit en 9 tomes, et se complète par un extra volume, jamais sorti en France (et Kazé ne semble pas décidé à le faire sortir...).


Nishimi Kaoru est un lycéen qui vient de quitter Tokyô, pour s'installer chez sa tante sur l'île de Kyûshû, car son père ne peut l'emmener avec lui. A cause des nombreux déménagements qu'il a vécu à cause du travail de son père, il n'a jamais réussi à s'intégrer dans un établissement scolaire, ou même dans sa classe. Cela lui a provoqué une sorte de phobie scolaire, qui le rend nauséeux dès qu'il sent les regards des autres élèves se poser sur lui, provoquant ainsi un cercle vicieux dont il n'arrive pas à s'échapper. Il passe donc pour quelqu'un de froid et distant, ce qu'il n'est pas. Dans ce nouveau lycée, il fera la connaissance de Mukae Ritsuko, la déléguée de classe, dont il ne restera pas insensible. Il rencontrera aussi Kawabuchi Sentarô, alors qu'il cherche à fuir sur le toit pour prendre l'air et calmer ses nausées. Au premier abord, rien ne peut permettre à ces deux adolescents de s'entendre, mais le jazz va les réunir. Ils finiront par jouer ensemble au sous-sol du père de Ritsuko.
Kawabuchi Sentarô, surnommé Sen, est un adolescent bagarreur et turbulent. C'est le petit voyou de la classe, lorsqu'il daigne y aller, préférant dormir sur le toit. Il est l'aîné d'une grande fratrie et prend plaisir à s'occuper de ses frères et sœurs. Il considère d'ailleurs Ritsuko comme sa sœur. Chrétien, il a toujours un chapelet autour du cou, qu'il considère comme un trésor. Il cache un lourd secret de famille sur ses épaules, qu'il tente de refouler derrière sa force physique.
Mukae Ritsuko, la déléguée de classe, a toujours grandi dans le jazz grâce à son père disquaire. Elle connait Sen depuis l'enfance, et est extrêmement proche de lui. Elle aime écouter ses amis jouer dans le sous-sol de son père, qui joue de la contrebasse. Chrétienne également, elle se rend à la même église que Sen. Amoureuse de ce dernier, elle refuse tout autre avance, tout en étant incapable d'exprimer ses sentiments.
Enfin, Fukaori Yurika est une jeune fille de bonne famille qui rejoint plus ou moins le groupe par la suite, après que Sen lui sauve la mise alors qu'elle était violemment abordée par une bande de jeunes. Elle a un an de plus que les trois autres, et fait tourner la tête de Sen. Elle fait beaucoup de peinture.



L'histoire de Kids on the Slope est loin d'être originale dans la façon de traiter les sentiments. En fait, la vraie originalité, c'est l'époque, et surtout, le jazz.
La musique est presque un personnage à part entière. Les réactions des protagonistes y sont liées : dès que Sen ou Kaoru a besoin de se défouler, de s'exprimer, c'est derrière leurs instruments respectifs qu'ils le font, eux qui sont incapables de poser des mots sur leurs sentiments. De même lorsqu'ils se disputent, s'amusent,... Tout est prétexte à jouer. Kaoru y comble le manque de son père et exprime son mal-être, et de même pour Sen. On développera un peu nos connaissances aussi, mais principalement avec l'anime.
Ce qui est sympa aussi, c'est le petit lien avec l'expansion à l'époque du rock, avec les Beattles par exemple. En effet, les deux styles se retrouvent, et les clichés sur chacun d'entre eux vont bon train, le groupe rock tentant de montrer que le jazz est has-been.



Les relations amoureuses et d'amitié sont également primordiales. Kaoru et Sen sont de jeunes adolescents qui ont toujours eu du mal avec les relations sociales, chacun pour des raisons différentes. Rencontrer quelqu'un qui a connu la même chose va provoquer chez eux une remise en question, mais aussi une amitié fusionnelle que l'on retrouve quasi que dans les mangas de ce type. De même pour le développement des relations amoureuses, ils ne savent pas ce que c'est, puisqu'il n'ont que 16 ans. Les premiers émois, les premières déceptions, les échecs amoureux... Ils découvriront tout ça, en parallèle l'un de l'autre, pour des filles différentes. Les sentiments sont parfaitement décrits par Kodoma, et on se retrouve facilement, on a l'impression de revivre nos adolescences (ou de les vivre, ça dépend de votre âge).


On retrouve également des aspects historiques de cette période. On retrouve par exemple les bases américaines dans un Japon qui est en pleine expansion, mais dont la liberté n'est pas encore totalement acquise suite à l'occupation américaine (finie en 1952), donnant l'impression à beaucoup de japonais d'avoir été souillés, et rejetant les japonaises qui succomberaient au charme de ces envahisseurs. De plus, comme en Europe, il y a des manifestations étudiantes et jeunes en général contre les USA et la guerre du Vietnam, mené par le Zengakuren (Union Nationale des comités autonomes des étudiants japonais) commencent dès 1963. Au printemps 68, les universités et écoles sont bloquées. En octobre, le mouvement est renforcé par les ouvriers. Des heurts violents ont alors lieu le 9 octobre à Tokyô, Osaka et Kyoto. L'état met alors en place la loi anti-émeute, ce qui ne calmera absolument pas les choses, puisque 800 000 personnes descendent dans les rues. L'université de Tokyo se met en grève le 25 octobre, celle-ci sera suivi par 6000 étudiants. Tout se calmera mi-janvier 1969, avec la chute du dernier bastion de l'université de Tokyo. Cette rébellion des jeunes n'est pas uniquement dirigé vers les USA : en effet, beaucoup d'entre eux se révoltent aussi face à la tradition, à l'immobilisme et au conformisme japonais.
Tous ces aspects ne sont pas clairement exprimés dans le manga, ni dans l'anime d'ailleurs, mais connaître le contexte social permet de mieux comprendre. D'autant plus qu'un personnage en particulier se retrouvera dans cette tourmente, et aidera à libérer un autre. C'est d'autant plus intéressant quand on s'intéresse vraiment à l'époque.



Ce qui est magnifique dans ce manga, c'est aussi les métaphores que l'on peut y retrouver. Par exemple, la pente du lycée : elle est au début insupportable à monter pour Kaoru, comme sa vie en général. Mais petit à petit, elle deviendra moins compliquée, voir même facile, que ce soit pour descendre ou monter. Mais dès qu'il a un problème, la pente semble s'allonger. Et cette pente suit jusqu'au tout dernier volume.


Petit bonus pas désagréable : à la fin de chaque volume, on retrouve un petit chapitre d'une oeuvre originale de l'auteur. Certains sont vraiment sympas!


Il existe un anime de 12 épisodes, réalisé par le dieu Watanabe Shinichiro, qui est une petite pépite visuelle et musicale, et qui reprend plutôt bien (voir parfaitement) le manga. Le gros avantage de l'anime, c'est bien sûr l'immersion dans le milieu du jazz avec les nombreux morceaux joués.

Bref, Kids on the Slope est une petite merveille qu'il faut avoir lu. Il fait parti des premiers josei que j'ai lu et vu (en même temps que Nodame Cantabile, dont j'ai déjà parlé ici), et je ne peux que vous conseillez de sauter dessus.

Revenir en haut Aller en bas

Tetsuko
Masutā ♕ マスター
Messages : 716
Date d'inscription : 04/02/2016
Age : 21
Localisation : Paris
Voir le profil de l'utilisateur http://nihon-ga-suki.forumactif.org

Re: Kids on the slope (坂道のアポロン , Sakamichi no Apollon)

Message par Tetsuko le Dim 24 Avr - 17:37

Encore une fois merci pour cette magnifique critique tes complète ! Et pour changer, je vais ajouter ça à ma liste parce que ça m'intéresse vraiment vraiment beaucoup, moi grande fan du jazz ! Very Happy Mais je pense que je le verrai plus en anime, je préfère entendre la musique comme tu le dis à la fin de ton post ! Merci beaucoup de nous faire découvrir des perles Smile


E.D.I.T

Du coup on vient de finir l'anime et c'est vraiment, vraiment magnifique ! Je recommande aussi ! J'ai pleuré aux derniers épisodes :') Je retrouve toute la magie de la musique et j'ai pu ressentir des choses que j'ai pu vivre moi même en étant en horaires aménagés musique du collége au lycée, j'avoue que je me suis sentie concernée par l'histoire. sushi love love

Revenir en haut Aller en bas

marinecelebrian
Otakumasutā ⭐⭐ オタクマスター
Messages : 453
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 25
Localisation : Entre 2 vignes de champagne
Voir le profil de l'utilisateur https://celebriannosekai.wordpress.com/

Re: Kids on the slope (坂道のアポロン , Sakamichi no Apollon)

Message par marinecelebrian le Dim 24 Avr - 17:46

Contente que ça t'ait plu en tout cas!!

Revenir en haut Aller en bas

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum