Orange - Takano Ichigo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Avez vous aimé Orange ?

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
 
Total des votes : 1
marinecelebrian
Otakumasutā ⭐⭐ オタクマスター
Messages : 452
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 25
Localisation : Entre 2 vignes de champagne
Voir le profil de l'utilisateur https://celebriannosekai.wordpress.com/

Orange - Takano Ichigo

Message par marinecelebrian le Jeu 7 Avr - 18:35

C'est l'article qui a été le plus difficile à écrire pour moi. Parce que je ne voulais pas spoiler le moindre détail (bon, ça a été un peu loupé, désolée, mais en théorie, il n'y en a pas beaucoup), et il est donc trèèèèès compliqué de dire tout ce que j'aimerai dire. Hésitez à commenter pour qu'on parle ensemble de cette merveille !



Synopsis : Un matin, alors qu'elle se rend au lycée, Naho reçoit une drôle de lettre… une lettre du futur ! La jeune femme qu'elle est devenue dix ans plus tard, rongée par de nombreux remords, souhaite aider celle qu'elle était autrefois à ne pas faire les mêmes erreurs qu'elle. Aussi, elle a décrit, dans un long courrier, les évènements qui vont se dérouler dans la vie de Naho lors des prochains mois, lui indiquant même comment elle doit se comporter. Mais Naho, a bien du mal à y croire, à cette histoire… Et de toute façon, elle manque bien trop d'assurance en elle pour suivre certaines directives indiquées dans ce curieux courrier. Pour le moment, la seule chose dont elle est sûre, c'est que Kakeru, le nouvel élève de la classe, ne la laisse pas indifférent… (Akata)




On suit une bande d'amis (dans l'ordre du dessin ci-dessus), Suwa, Asuza, Takako, Takeru (qui vient d'arriver dans la classe et qui découvre ces amis), Naho et Hagita.  
Takamiya Naho est une jeune fille réservée et timide, qui doute beaucoup d'elle-même. Elle est au début très spectatrice de son environnement, et elle n'ose pas toujours s'imposer et provoquer des occasions qui lui seraient favorables. Elle se prendra malgré tout en main pour changer son destin, effacer ses regrets et sauver Kakeru.
En parlant de lui. Naruse Takeru est un élève transféré dans la ville de Matsumoto. Il a grandi à Tokyo et vit à présent chez sa grand-mère. Il semble froid et renfermé au début, mais est au fond très gentil. Il rêve de pouvoir s'amuser comme il le voudrait, sans les barrières qu'ils s'imposent. Un drame l'a profondément affecté, le rendant fragile, voire même dépressif (et je pèse mes mots, étudiante en psycho oblige). Passionné de foot, il entrera dans le club du lycée avec Suwa. Il n'est pas insensible au charme de Naho.
Suwa Hiroto est le beau gosse sportif de la classe. Mais c'est surtout l'ami parfait, capable de tous les sacrifices pour le bien-être de ses amis, même si cela le pénalise (et on en aura un magnifique exemple dans le manga). Il est social, avenant et toujours à l'écoute des autres. C'est d'ailleurs lui qui va encourager Kakeru à rentrer avec eux le jour de la rentrée...
Murasaka Azusa est une jeune fille énergique, véritable boule de nerfs du groupe. Elle aime se disputer avec Higata, à tel point qu'on se demande s'ils ne sont pas en couple. Elle est très proche de Naho et Takako.
Chino Takako est une jeune fille froid et distante, mais qui prend soin de ses amies. Elle traîne principalement avec Azusa. Elle est très caractérielle, elle n'hésite pas à dire ce qu'elle pense, et à répondre aux autres pour les remettre à leur place.
Enfin, Hagita Saku est un lycéen franc, qui ose dire ce qui lui passe par la tête (ce qui donne parfois des phrases et des réactions très comiques dans le manga!). Il est souvent en retrait malheureusement. Même s'il est maladroit, il fait tout pour aider ses amis, sans forcément le dire clairement.




Qui ne s'est jamais dit « et si j'avais fait autrement, que ce serait-il passer ? » Le « et si ?» est une spécialité de l'espèce humaine : beaucoup d'entre nous voudraient savoir comment serait leur vie s'ils avaient choisi une autre option à un instant précis. Et si ce regret se portait sur le sauvetage d'un ami, comment réagiriez-vous ? C'est là la puissance d'Orange.




Naho reçoit une lettre curieuse : elle viendrait du Naho du futur ! Même si elle a dû mal à y croire, elle reconnaît son écriture. Elle ne s'y attarde pas, c'est beaucoup trop bizarre, et il faut aller en cours de toute façon. C'est le soir, lorsqu'elle remarque que tout ce qu'il s'est passé dans la journée y est retranscrit, qu'elle commence à se rendre à l'évidence : la présence du nouvel élève, les réactions de ses amis, Kakeru qui accepte de leur parler et de les suivre... Elle apprend en lisant la lettre que son futur « elle » est rongé par les regrets, et en poursuivant sa lecture, elle se rend compte de l'horreur. Elle finira donc par se fier à cette correspondance dans le temps, afin d'empêcher le pire de se produire, et de ne pas vivre avec la même déchirure.
La relation naissante entre Kakeru et Naho est le centre de la série. On est vraiment face à des sentiments adolescents, avec beaucoup de doutes. L'état psychologique instable de Kakeru ajoute un côté dramatique à tout ça, car on ne sait jamais à quoi il pense réellement. Et Naho, même si elle a un côté agaçant au début (comme beaucoup d'héroïnes à mes yeux), essaye de changer les choses, d'aider cet ami dont elle est tombée amoureuse, afin de ne pas reproduire les mêmes erreurs que l'autre Naho. C'en est touchant, car elle fait malgré tout des erreurs, rendant le tout très réaliste. Ca se vexe pour rien, ça se braque, il y a des quiproquos... Bref, Takano retranscrit parfaitement l'amour adolescent.





Mais il n'y a pas que l'amour ici. D'ailleurs, c'est presque secondaire. Les relations d'amitié sont réellement puissantes et parfaitement retranscrites par Takano. Chaque personnage a son caractère, sans pour autant être stéréotypés : il n'y a pas de petit binoclard premier de classe, d'otaku profond, de beau gosse qui le sait... Certains très de caractères y ressemblent (Higata lit des mangas, Azusa est la folle de service qui semble pas très intelligente, Suwa est superb... hum sportif) mais ça reste vraiment réaliste. On aurait pu les avoir dans notre classe, ou même, on peut facilement se fier à eux. Et par conséquent, on se retrouve beaucoup dans leurs relations, dans leurs réactions face à leurs amis ou face à ceux qui cherchent à leur faire du mal. Même si Suwa est le genre d'ami qu'on ne rencontrera jamais dans sa vie (le premier qui est près à se sacrifier à ce point, faudra me faire signe. Et me le prouver. Parce que là...).
Bref, Takano a véritablement un don pour exprimer les sentiments et les émotions de chacun de ses personnages. Ses traits fins et son graphisme sont parfaits pour ce genre d'histoire : ils sont tout aussi poétiques et mélancoliques que le récit qu'ils expriment. Rien que pour ça, le manga vaut le coup d’œil.




Jusque là, c'est vrai que je n'ai pas parlé d'aspects très originaux du manga : c'est vrai quoi, dans un shôjô (même si c'en est pas vraiment un... J'y viens après), l'amour, l'amitié, tout ça, c'pas original. Sauver un ami, un peu plus. Le voyage temporel pour atteindre cet objectif, là, par contre, c'est plutôt nouveau (je crois). C'est le genre de détail qui fait plaisir : même si l'explication est plutôt bancale (je trouve), c'est toujours agréable de voir une touche de science-fiction dans un manga de ce genre.




Je ne m'étalerai pas plus sur le manga, histoire de vous éviter les spoils. Je m'en voudrai à mort, et j'ai pas spécialement envie de finir crucifier/planter/ce que vous voulez sur une place publique.

Ce qui est sympa à connaître aussi, c'est le chaotique parcours éditorial du manga au Japon. Il a fallu attendre plus de deux ans et demi pour arriver à la conclusion. En effet, après avoir commencer Orange, Ichigo Tanako décide d'arrêter sa carrière en 2012, ne supportant plus la pression du Bessatsu Margaret, revue visant les jeunes filles cherchant un scénario original. En 2013, Tanako revient finalement avec Re Collection dans le Gekkan Action, de l'éditeur Futabasha. Elle annonce dans la foulée avec Orange, dans le même magazine. Ce qui est plutôt étonnant, car  le Gekkan Action est le magazine dans lequel était prépublié King's Game Origin par exemple, et Futabasha sort beaucoup d'oeuvres plus masculines dans le même genre. Par chance, le manga a un véritable succès. Encore une preuve qu'aujourd'hui, les appellations qu'on voit beaucoup en France (et sur le forum aussi, je sais) ne veulent rien dire.





Le succès est vraiment là pour Orange, car un film live est sorti le 12 décembre au Japon. De même, un anime est prévu pour cet été. Comme vous pouvez vous en doutez, je l'attends de pied ferme, même si cela veut dire que je vais encore pleurer. C'moche ça par contre.





En France aussi, la série a eu un certain succès. Pour la sortie du 5ème volume, Akata a même sorti un coffret dans lequel on pouvait y mettre les 5 volumes, pour seulement 2€ de plus. Le coffret est d'ailleurs de très bonne qualité : le carton est plutôt solide, les volumes rentrent sans forcés, et les illustrations sont vraiment très belles.


   


Si vous êtes passé par un moment similaire dans votre vie, autant vous dire que ce manga sera difficile à lire. J'ai pleuré toutes les larmes de mon corps à différents moments, que ce soit par les émotions des personnages ou par ce que j'ai vécu personnellement. Quoi qu'il en soit, je vous conseille fortement cette œuvre. Vous craquerez sûrement sur un des personnages. Puis y'a que 5 volumes, c'est pas bien long!


Dernière édition par marinecelebrian le Jeu 7 Avr - 20:13, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Tetsuko
Masutā ♕ マスター
Messages : 709
Date d'inscription : 04/02/2016
Age : 21
Localisation : Paris
Voir le profil de l'utilisateur http://nihon-ga-suki.forumactif.org

Re: Orange - Takano Ichigo

Message par Tetsuko le Jeu 7 Avr - 19:55

Encore une fois ta critique me donne grave envie de le lire ou de voir le film ! Très très belle présentation encore merci. in love En plus ça me manque ce genre d'histoire en ce moment.. ^^

Revenir en haut Aller en bas

diraxy
Kaiga no megami ✎ かいがのめがみ
Messages : 23
Date d'inscription : 10/04/2016
Age : 23
Localisation : Paris
Voir le profil de l'utilisateur http://escapism.forumactif.org

Re: Orange - Takano Ichigo

Message par diraxy le Lun 11 Avr - 17:02

Une petite merveille effectivement. Je l'ai commencé un soir dans mon lit sur mon téléphone (j'aime bien lire quelques chapitres avant de me coucher). J'ai pas pu décrocher, j'ai rushé le manga cette nuit-là, j'ai aucune idée de l'heure à laquelle j'ai fini par m'endormir, et comme @marinecelebrian, j'ai pleuré toutes les larmes de mon corps. J'ai beaucoup souri, même un peu rigolé, aussi. Je dormais chez une amie ce soir-là et j'ai eu beaucoup de mal à contenir mes émotions quelles qu'elles soient pour ne pas la réveiller :p J'ai passé la journée suivante à lui dire combien ce manga était bon.

Je n'en dirai pas beaucoup non plus de peur de spoiler, mais sachez que c'est très « doux-amer », que l'histoire est touchante et bien menée, et que le manga traite de thématiques originales pour le genre (le voyage temporel, comme déjà mentionné) et même très sérieuses ; le tout avec un brin de poésie, qui n'efface par pour autant une bonne dose de réalisme.

Revenir en haut Aller en bas

Saikiro
Masutā minarai ♔ マスター見習い
Messages : 206
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 21
Localisation : Paris
Voir le profil de l'utilisateur http://www.clementbelliot.fr

Re: Orange - Takano Ichigo

Message par Saikiro le Lun 11 Avr - 17:18

Superbe présentation, je crois que je vais prendre le temps de m'y mettre. Ca s'approche pas mal en terme de dessin/histoire de quelques mangas que j'ai lu à l'époque Smile

Revenir en haut Aller en bas

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum