Voyage de Koinzell

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Koinzell
Jānarisuto ✎ ジャーナリスト
Messages : 107
Date d'inscription : 31/03/2016
Age : 26
Localisation : Saint Etienne
Voir le profil de l'utilisateur

Voyage de Koinzell

Message par Koinzell le Lun 11 Avr - 23:07

Je créé ce post pour raconter des bribes de mon voyage ou mettre quelques photos que j'ai pu prendre là bas. Il risque d'y avoir des passages intéressantes ou d'autres dont vous en avez strictement rien à foutre car je raconte ma vie mais bref. Je vais simplement mettre des passages qui m'ont marqué, du coup c'est un récit incomplet, si ça intéresse vraiment certains d'avoir un récit complet, j'éditerai par la suite. Je vais essayé d'écrire un peu chaque jour si j'y arrive.

Tony a écrit:Nous sommes le dimanche 3 mai 2015, il est 5h du matin et je suis deja réveillé. Je ne trouve pas le sommeil, sûrement un peu éxité à l'idée de vivre un de mes rêves, partir au Japon. J'ai passé la nuit chez un ami qui habite à Bagnolet dans la banlieue de Paris. Nous décidons de partir à 8h30, mon vol étant prévu pour 11h40 à l'Aéroport de Charles de Gaulle, il est bon d'arrivé 2h avant son départ.
Nous sommes arrivé à 9h50, le trafic routier étant plutôt dense à l'approche de notre destination.
Après avoir déposé ma valise, passé l'immigration et la douane, il ne me restait plus qu'à passer le temps en attendant l'heure d'embarquement.
J'ai vu 6 ordinateurs un peu plus loin, de quoi m'occuper pendant l'heure d'attente que j'avais devant moi. J'ai compris que c'était un service payant quand j'ai vu qu'il me demandait un identifiant et un mot de passe, on pouvait obtenir ces informations à travers un ticket que nous délivre la machine juste à côté des postes. Le tarif varie suivant si on veut un ticket de 1h, 2h, 5h ou plus. Je me suis dis comme ça que je vais choisir 1h, après avoir appuyer sur le bouton, un ticket est sortie suivi d'un bruit de pièces, 5 pièces de 1€ sont tombés. Je ne comprenais pas, j'ai essayé de voir autour de moi s'il n'y aurai pas quelqu'un qui aurai mit de l'argent dans la machine mais personne aurai l'horizon. J'étais content d'avoir gagner 1h d'ordinateur et 5€.
Au moment d'embarquer dans l'avion, j'espérais avoir des voisins japonais qui m'aurai bien introduit mon voyage. J'étais assis sur le siège du milieu parmi les 3 sièges à côté de la vitre puisque c'était la dernière place disponible au moment où j'avais réservé mes billets. Je n'ai pas calculer la probabilité que ça puisse arrivé, mais je me suis retrouvé tout seul, ça veut dire que mes deux voisins se sont désistés à la dernière minute. J'ai donc pu m'assoir à côté de la fenêtre, ce qui m'a permis d'avoir une vue magnifique du paysage durant mon vol. Entre impatience et excitation, c'est bien la première fois que je ne trouve pas le sommeil durant un vol. Alors que je n'étais pas encore arrivé, j'étais déjà émerveillé par le couché de soleil auquel j'ai pu assisté tout comme le levé de ce dernier. J'ai pris une petite photo avant mon arrivé sur le sol japonais.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Koinzell le Lun 11 Avr - 23:54, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Koinzell
Jānarisuto ✎ ジャーナリスト
Messages : 107
Date d'inscription : 31/03/2016
Age : 26
Localisation : Saint Etienne
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Voyage de Koinzell

Message par Koinzell le Lun 11 Avr - 23:53

Tony a écrit:Nous sommes le lundi 4 mai 2015, il est 8h30 heure local, soit 1h30 en France. Me voilà donc arrivé à l'aéroport Narita de la ville de Tokyo, au Japon. Étant de nature plutôt calme, je n'étais pas plus excité que ça alors que j'allais pouvoir vivre, l'aventure de ma vie.
Alors que j'avais organisé ce voyage avec juste un minimum de préparation, il était impératif que je sache m'organiser afin de pouvoir profiter pleinement de mon séjour. Je me suis donc rendu en premier lieu dans le bureau de change de l'aéroport qui avait un taux tout à fait correcte puisqu'il était de 135JPY pour 1€, le cours étant de 137JPY ce jour-là. Sans trop réfléchir, j'ai changé pour 1500€.
Toujours pour le confort de mon séjour, je voulais me procurer d'une carte Suica, une carte prépayé à usage multiple. Elle est principalement utilisé pour les moyens de transport comme le métro, on peut la recharger jusqu'à 10000JPY. Ne sachant pas trop où aller, je me suis rendu vers le bureau de renseignement de l'aéroport qui hélas, ne parlaient pas anglais. J'ai donc tourner en rond en allant dans les différentes boutiques où j'ai pu y voir les premières traces de produits japonais, notamment un petit stand qui vendait des Kit Kat aux parfums introuvables en France.
Il était déjà 11h et après avoir acquis mon fameux sésame, me voilà donc prêt pour partir à l'aventure. Dans un premier temps, j'ai prévu de passer une semaine à Kyoto, l'ancienne capitale du Japon. Alors que je pensais que je devais prendre le Shinkansen afin de rejoindre la ville de Kyoto, j'étais plutôt embêté quand on m'avait dit que je devais prendre le bus car je ne peux pas prendre le Shinkansen à partir de l'aéroport pour me rendre à ma destination. Je pense que j'ai eu beaucoup de chance puisque je suis tomber sur une japonaise qui parlait anglais, sauf qu'elle ne savait pas trop quel bus je devais prendre. Avec son aide, j'ai pu demander à une autre personne, l'information qui me fallait. L'une d'entre elle m'a accompagné jusqu'à un bus qui devait m'emmener dans le Terminale 2 de l'aéroport, là où je pourrais prendre mon bus. Pour la modique somme de 1000JPY, j'ai pu prendre ce bus qui m'emmena jusqu'à la gare de Tokyo.
Il était déjà 13h, après plus d'une heure de trajet, j'étais arrivé à la gare de Tokyo. Je n'avais pas spécialement faim mais il était impératif que mon corps s'habitue aux changements, étant donné que j'étais plutôt chargé par mes bagages, je ne voulais pas encombrer l'espace dans les restaurants. J'ai donc pris mon premier repas sur le sol japonais dans un restaurant McDonald's où le prix des menu sont deux fois moins cher qu'en France.
Il est 14h et je ne voulais surtout pas perdre de temps, sachant que j'en avais encore pour plusieurs heures de train. Après avoir acheter mon ticket pour le train, j'ai du demander mon chemin à une japonaise. Malgré la communication difficile dû à la barrière de langue, j'ai compris où je devais aller après qu'elle m'ai montré le chemin.
J'étais impatient de voir le Shinkansen, le fameux train à grande vitesse du Japon. L'organisation chez les japonais est vraiment appréciable, après que les passagers venant du train sont descendu, des dizaines de femmes de ménages sont rentrer afin de tout nettoyer pour les suivants. Pendant ce temps, ceux qui vont prendre ce train se mettent en file indienne sans qu'il n'y ai aucune bousculades ni doublement. Après m'être confortablement installé, je fût de nouveau agréablement surpris quand j'ai vu le train partir à l'heure indiqué, à la seconde près. Rien avoir avec les retards de la SNCF dont nous avons le droit en France.
Il est 18h, je suis enfin arrivé à la gare de Kyoto après 3h de train. Je suis vraiment très fatigué car ça faisait plus de 30h que je n'avais pas dormi, de plus, les nombreux heures de transport n'arrangent pas les choses. Une fois descendu du train, j'étais perdu quand j'ai vu la surface de cette gare qui était vraiment immense. Ne sachant pas par où sortir, j'ai demandé de l'aide à un contrôleur de la gare qui parlait un anglais vraiment très approximatif. Avec seulement le nom de la rue de mon hébergement, je ne savais pas que j'allais avoir autant de mal à trouver puisqu'au Japon, les rues sont vraiment très grande et ça représente souvent un gros coin. Malgré la possession d'une carte par mon interlocuteur, il ne connaissait pas la rue et n'arrivait pas à le trouvé. C'est avec l'aide de deux autres japonais que j'ai pu avoir une idée approximative de l'endroit où aller. J'ai essayer de prendre les feux comme point de repère afin de savoir quels intersections je devais prendre.
En sortant de la gare, j'ai de nouveau été agréablement surpris du civisme japonais quand j'ai vu tout ces gens qui attendent que les feux passent au rouge et que les bonhommes soient vert, c'est une chose qui paraît banal mais qu'on ne voit pas en France.
Après être arrivé à la ruelle où je pensais y trouver ma Guesthouse, j'ai demander à un passant si j'étais bien dans la rue que je croyais être. J'étais visiblement parti trop loin, alors j'ai fais demi tour vers l'endroit supposé où j'ai a nouveau demander mon chemin à deux étudiantes japonaises. J'ai commencer à tourner en rond après quelles m'aient dit que j'étais au bon endroit dans la précédente rue, c'est alors que je suis tomber sur un couple japonais qui attendaient le bus. J'étais vraiment embêter de ne pas pouvoir faire la conversation correctement avec eux car nous avons dû parler japonais, la fatigue qui n'aide pas vraiment là compréhension d'une langue dont je ne maîtrise pas encore. J'étais vraiment content de voir tout ce qu'ils ont fait pour m'aider, ils sont aller jusqu'à chercher le numéro de téléphone de l'auberge pour les appeler. J'étais vraiment très gêner puisqu'ils ont dû m'accompagner jusqu'à ma destination, n'arrivant pas à m'expliquer clairement ou c'était. C'est donc en les remerciant tout en m'excusant de leur faire raté leur bus que nous avons fait le chemin jusqu'à ma destination, nous avons tout de même échanger quelques mots et j'ai pu leur faire comprendre la passion que j'avais pour ce pays. Nous avons eu un sourire mutuel après avoir dit en toute synchronisation "Yatta!" au moment où nous avons aperçu le panneau "K's house" que nous avons trouvé difficilement après 20mins de marche.
Arrivé à la réception, j'étais content d'avoir trouvé des jeunes parlant un parfait anglais. Après avoir réglé le montant des 7 nuits que j'allais passer ici, j'ai pu récupérer le badge pour ma chambre ainsi qu'une clef pour un casier dans lequel on doit déposer ses chaussures.
Après une très longue journée qui a été plutôt éprouvante, j'étais soulagé car je pouvais enfin commencer à profité de mon séjour. Il était déjà 19h, je ne pouvais donc pas faire beaucoup d'activités, j'en ai profité pour faire le tour des environs histoire de me familiarisé avec ce pays. Je me suis arrêté devant celle salle de jeu de Pachinko, un jeu d'argent qui est un mélange du flipper et de la machine à sous. Je voulais simplement visiter les lieux mais l'ambiance était tellement prenante que je ne pu m'empêcher de suivre le mouvement de ces dizaines de japonais tous assis en essayant de toucher le gros lot. J'avais de la chance de connaître les règles du jeu grâce aux séries japonaises que je regarde car la personne du comptoir ne parlait pas anglais, elle m'a tout de même assisté pour ma première partie. Suite à cette petite fantasy, je suis retourné à la gare où j'ai pu prendre mon premier repas japonais sur ce territoire. Avec l'aide du routard prêté par mon ami, je savais déjà où manger. J'ai choisi un restaurant dont la spécialité est le tonkatsu, il s'agit d'une friture de porc avec du panko. Au moment où je suis arrivé à l'étage des restaurants qui étaient situé tout en haut d'un centre commercial relié à la gare, j'ai vu les gens qui faisais la queue à l'entrée de chaque enseigne. En voyant ceci, je me suis dis que ce n'était pas comme ça en France, les japonais sont visiblement plus patient que les français. J'ai eu de la chance puisque j'ai pu demander la carte du menu en anglais, ce dernier m'a beaucoup facilité quant à la sélection de mon plat. J'ai tout naturellement pris la spécialité de ce restaurant, à savoir le fameux tonkatsu qui était accompagné de choux chinois et de karashi, une sorte de moutardes japonaise. J'ai eu droit à un verre de thé à mon arrivé, on y a généralement droit dans tout les restaurants japonais, c'est en général offert par la maison. Le repas était plutôt copieux puisque j'ai eu droit à une grosse quantité de riz blanc, le rapport qualité+quantité/prix était vraiment parfait. J'avais aussi devant moi un bol avec des graines de sésames et un mortier, ne sachant pas trop quoi en faire, j'ai regardé autour de moi et il s'avère qu'on l'utilise pour faire sa sauce avec les différents ingrédients en libre service sur la table.
Il était 20h, il commençait à faire nuit mais surtout, il commençait à pleuvoir. Afin de faire face à cette situation, j'ai fais l'achat d'un parapluie dans un konbini 7eleven à l'intérieur de la gare pour la modique somme de 200JPY. Ces parapluies transparents sont facilement trouvable un peu partout au Japon, de plus, ils ne sont pas chers du tout, pas besoin de paniquer en cas de pluie.
Il commençait à faire tard et malgré la fatigue, je ne voulais pas rentrer tout de suite, je voulais découvrir un peu plus les lieux. En attendant que la pluie se calme, j'ai décidé de faire un tour au Yodobashi Camera, une grande enseigne électronique du Japon.
Je ne pu m'empêcher de reconnaître la bonne idée des japonais qui est une idée toute simple mais tellement intelligent. Avant d'entrer dans ce grand bâtiment, j'ai pu mettre mon parapluie sous plastique, un peu comme les films plastiques que nous avons en France avant d'entrer dans Auchan. Tout ceci afin d'éviter de salir tout le magasin, les commerçants comprendront sûrement mieux que quiconque l'utilité de ce système. A l'intérieur de cette grande enseigne, je me suis procurer le dernier élément manquant pour mon voyage, un adaptateur pour les prises électriques, ces derniers ne sont pas ronds comme en France mais plates.
Il était pas loin de 21h, la pluie s'est arrêté, il était temps pour moi de rentrer. Alors que ce n'était que mon premier jour, j'avais déjà mémorisé les rues comme si j'avais toujours vécu ici, c'est donc sans aucun problème que j'ai rejoins mon auberge. En arrivant, je ne pensais pas découvrir de nouvelles choses, et pourtant j'ai été surpris par ces fameuses toilettes japonaises équipés de cuvettes haute gamme. Ces WC sont non seulement sympa car on peut y mettre du son qui camoufle le fameux plouf, mais aussi hygiénique car on peut nettoyer ses fesse après avoir fait ses besoins, et également écologique puisque l'eau utilisée pour tirer la chasse est l'eau qu'on utilise pour se laver les mains.
J'ai terminé ma journée dans la grande salle qui était très bien équipé puisqu'on pouvait utilisé la cuisine ou les machines à laver. Du café ainsi que du thé sont mis à disposition gratuitement, des ordinateurs sont également disponibles au prix de 100JPY par heure pour aller sur le net, autrement, la wifi est gratuite. On dit que le temps passe vite quand on s'amuse, il faut croire que le temps à passé très vite dans cet endroit puisque je suis resté jusqu'à minuit dans cette salle, après que tout le monde soit parti se coucher, j'ai décidé d'en faire de même afin de récupérer de ma fatigue dû à cette très longue première journée.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Revenir en haut Aller en bas

Tetsuko
Masutā ♕ マスター
Messages : 709
Date d'inscription : 04/02/2016
Age : 21
Localisation : Paris
Voir le profil de l'utilisateur http://nihon-ga-suki.forumactif.org

Re: Voyage de Koinzell

Message par Tetsuko le Mar 12 Avr - 0:19

J'ai tout lu et c'est juste très très intéressant ! J'ai appris pleins de choses et j'ai encore plus envie d'aller au Japon. Mais du coup moralitée, il ne faut pas trop trop compter sur son anglais au Japon. XD

Il y a un restaurant à Paris rue St Anne où le thé est à volonté et je me demande toujours quand je dois le boire!

J'aimerai trop voir la tronche de ces fameuses toilettes xD

J'ai hâte d'avoir la suite !!

Revenir en haut Aller en bas

marinecelebrian
Otakumasutā ⭐⭐ オタクマスター
Messages : 453
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 25
Localisation : Entre 2 vignes de champagne
Voir le profil de l'utilisateur https://celebriannosekai.wordpress.com/

Re: Voyage de Koinzell

Message par marinecelebrian le Mar 12 Avr - 9:57

Woooh, intéressant!
J'avais entendu dire que c'était toujours un enfer les premiers jours pour s'habituer aux adresses japonaises, on dirait que c'est pas faux...
Puis ces photos depuis l'avion *w*

Revenir en haut Aller en bas

Ezixel
Otaku - オタク
Messages : 149
Date d'inscription : 06/02/2016
Age : 22
Localisation : France
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Voyage de Koinzell

Message par Ezixel le Mar 12 Avr - 10:22

Magnifique récite *-*
Ils sont sympa ces japonais :3

Revenir en haut Aller en bas

Koinzell
Jānarisuto ✎ ジャーナリスト
Messages : 107
Date d'inscription : 31/03/2016
Age : 26
Localisation : Saint Etienne
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Voyage de Koinzell

Message par Koinzell le Mar 12 Avr - 19:19

Tony a écrit:Nous sommes le mardi 5 mai 2015, il est 7h et me voilà déjà debout, malgré la fatigue, mon envie de découvrir le pays me donne l'énergie nécessaire pour me levé et attaquer ma journée. Arrivé à la réception, j'ai échangé quelques mots avec les jeunes employés qui étaient fort sympathiques. Après leur avoir dit que je comptais me rendre au Gingaku-ji, par le biais du métro puisque j'avais pris des notes sur la ligne à prendre et l'arrêt grâce à Google map, on m'a dit qu'il serai beaucoup plus simple de prendre le bus dont l'arrêt se trouve juste à côté, à 2mins de l'auberge. Il semblerai que le peu de préparation que j'avais fais avant de partir soit vraiment inutile, j'ai décidé de suivre leur conseil et ai opté pour le bus, j'ai pu me procurer un ticket de bus "One day pass" pour 500JPY(3.70€) dans mon auberge qui était vraiment bien pour les touristes. Ce ticket va me permettre de prendre le bus autant de fois que je veux dans la journée, il se rentabilise assez vite puisqu'on paye 230JPY(1.70€)/trajet donc compte tenu de l'aller/retour, je me suis dis qu'il y avait de grandes chances que je fasse un 3ème trajet dans ma journée, bien que je n'avais absolument rien planifié. Histoire de garder la forme, j'ai décidé de prendre un café dans le distributeur de boissons situé juste à l'entrée de ma guesthouse. Au Japon, on peut y trouver des distributeurs tout les 500m, il y en a vraiment énormément. J'étais quand même agréablement surpris de voir que la canette de café que j'avais pris soit chaude, je ne m'attendais vraiment pas à ça étant donné que la machine était aussi un distributeur de boissons fraîches.
Il faut croire que j'étais pressé, un peu trop puisque sur ma lancé, je ne savais pas de quel côté je devais partir pour rejoindre mon arrêt de bus. J'ai donc demander mon chemin à une jeune japonaise qui, à mon grand désarroi, ne parlait pas anglais. J'ai tenté ma chance avec le japonais puisque c'était un vocabulaire à ma portée, j'ai tout de suite été un peu ennuyé quand elle a commencé à me répondre avec sa voix kawaii. Je pense qu'elle voulait vraiment bien faire puisqu'elle m'a raconté l'histoire du Ginkaku-ji en plus des renseignements que je voulais. L'expression de mon visage à du lui faire comprendre que j'étais un peu perdu dans tout ce qu'elle m'a dit puisqu'elle m'a accompagné jusqu'au bus puis à pris le bus avec moi jusqu'à ma destination qui était au terminus, ce qui m'a encore plus étonné c'est quand je l'ai vu descendre du bus pour me rattraper alors que ce dernier était sur le point de repartir. Il semblerai que j'avais pris la mauvaise direction, j'étais un peu gêné de l'avoir fait raté le bus mais elle m'a fait comprendre qu'elle avait un abonnement et que ça ne la dérangeait absolument pas.
Afin de rejoindre ma destination, je devais traverser une grande rue avec pleins de petites boutiques. Je n'ai rien voulu acheté car je devrais faire le sens inverse pour le retour dans tout les cas, pour des éventuels achats. Il y avait des magasins de souvenirs avec des bricoles comme des portes clefs, des T-shirts, des mugs ou tout produits qui peuvent intéressés les touristes. A côté de ça, il y avait des petits magasins de glaces avec des parfums typiquement japonais comme le matcha, qui est une poudre de thé vert moulu ou encore azuki, le haricot rouge du Japon. Il y avait aussi pas mal de boutiques vendant des produits à base de pâtes de riz gluant, principalement des dangos.
Il est 9h30 et je suis enfin arrivé dans un lieu où je pouvais en apprendre un peu plus sur la culture de ce pays, le Gingaku-ji, ce qui signifie littéralement le temple au pavillon d'argent. Il s'agit d'un temple bouddhiste, l'une des deux principales religion au Japon. De base, ce temple à été construit afin de rivalisé avec le Kinkaku-ji, qui littéralement signifie le temple au pavillon d'or, son homologue. Comme son nom l'indique, ce temple aurai du être recouvert d'argent mais sa construction à été arrêté à cause d'une guerre civile, du coup on l'utilise pour montrer le raffinement dans la simplicité de la culture japonaise. C'est quelque chose d'assez réussi puisque c'est exactement le sentiment que j'ai eu au moment où j'ai vu ce temple. Juste à côté de ce bâtiment, j'ai pu voir le jardin de pierres et de sables qui est une partie assez célèbre de ce lieu. J'ai ensuite traversé le jardin japonais pour arrivé devant le deuxième bâtiment principal de ce temple, le Togudo. J'ai profité de ce moment de paix et de la beauté du paysage avant de passer à ma prochaine destination. Je me suis acheté un premier souvenir dans la rue commerçante, il s'agit d'un bandeau frontal avec des mots en japonais écrit dessus. J'ai également acheté mon premier paquet de chocolat Kit Kat, il faut savoir que les japonais sont les numéro 1 pour ces chocolats, selon les régions on y trouve des parfums différents, ici c'était au goût Matcha, j'ai eu droit à l'édition spéciale Kyoto.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Mes notes(voyez le voyage préparé à l'arrache lol)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]La rue avec les boutiques
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Entrée du Ginkaku-ji
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Bâtiment principal du temple
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Jardin de pierres et de sables
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Le togudo
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Une belle photo =D
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Une belle photo Very Happy
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Encore une photo =D
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Il faut jetter des pièces de 5 ou 50 sur le rocher
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Quelque part dans le temple
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sortie(=entrée) du temple avec mon bandeau
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Kit kat spéciale édition Kyoto
La suite de la journée, au prochain épisode... :>

Revenir en haut Aller en bas

marinecelebrian
Otakumasutā ⭐⭐ オタクマスター
Messages : 453
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 25
Localisation : Entre 2 vignes de champagne
Voir le profil de l'utilisateur https://celebriannosekai.wordpress.com/

Re: Voyage de Koinzell

Message par marinecelebrian le Mar 12 Avr - 19:29

Raah, partir à l'arrache, le truc dont je suis incapable xD (enfin, niveau organisation, j'suis plutôt nulle, mais j'aime bien avoir un semblant de programme et de préparation, paniquée de la vie que je suis!)

En tout vas, ce temple est superbe, et le parc... J'en perds les mots. Un jour, je le verrai de mes propres yeux!

(et les kit kat matcha sont trop bons)

Revenir en haut Aller en bas

Tetsuko
Masutā ♕ マスター
Messages : 709
Date d'inscription : 04/02/2016
Age : 21
Localisation : Paris
Voir le profil de l'utilisateur http://nihon-ga-suki.forumactif.org

Re: Voyage de Koinzell

Message par Tetsuko le Mar 12 Avr - 20:04

"Il est 9h30 et je suis enfin arrivé dans un lieu où je pouvais en apprendre un peu plus sur la culture de ce pays, le Gingaku-ji, ce qui signifie littéralement le temple au pavillon d'argent. Il s'agit d'un temple bouddhiste, l'une des deux principales religion au Japon. De base, ce temple à été construit afin de rivalisé avec le Kinkaku-ji, qui littéralement signifie le temple au pavillon d'or, son homologue. "

=> L'un des premier truc que je veux voir ! Kyoto sera, je pense la premiere ville sur ma liste ! Trop de belles choses à voir. ^^ Tes photos me donnent encore plus envie d'y aller ! sushi lol

Revenir en haut Aller en bas

Koinzell
Jānarisuto ✎ ジャーナリスト
Messages : 107
Date d'inscription : 31/03/2016
Age : 26
Localisation : Saint Etienne
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Voyage de Koinzell

Message par Koinzell le Mar 12 Avr - 22:44

Honnêtement je suis parti avec mon mini bloc note Angry bird avec des notes vraiment à l'arrache comme vous voyez sur la photo, j'ai juste noté sur 5 pages donc autant dire qu'il n'y avait pas grand chose lol. Et le pire c'est que vu que j'ai surtout utilisé le bus à Kyoto, ça ne m'a quasiment pas servit vu que j'avais noté le trajet en métro. En dehors de ça j'avais un pote qui m'avait prêté un guide du routard que je n'ai pas ouvert du séjour si ce n'est lors de mon arrivé pour déniché un bon restau. Le point positif quand tu pars comme ça c'est que ça te force à aller vers les gens et c'est ce qui différencie mon voyage par rapport à la plupart des touristes français je pense.

Quand aux Kit kat matcha spéciale édition Kyoto, je pense que c'était vraiment un côté marketing car je n'ai vu aucune différence au niveau gustatif si ce n'est qu'il y a marqué spéciale édition sur la boîte lol

Tony a écrit:Afin de rejoindre le prochain temple, je suis passé par le Tetsugaku no michi, ce qui signifie le chemin de la philosophie. Il s'agit d'un long chemin qui suit un canal aligné de cerisiers, la période étant fini à ce moment, je n'ai pas pu profité du paysage. Ce chemin relie deux temples, le Ginkaku-ji que je venais de visiter ainsi que le Nanzen-ji, celui que j'allais voir. Cet endroit s'appelle ainsi car un important philosophe l'empruntait pour sa méditation quotidienne. Le soleil tapait assez fort, j'en ai donc profité quand j'ai vu ce distributeur de glaces Haagen Dazs. Tout naturellement, j'ai choisis un parfum japonais, le matcha. La glace avait la forme d'un sandwich, à savoir la glace au milieu de deux tranches de biscuit, rien avoir avec nos pots en France et pour quelqu'un qui ne porte pas le matcha dans son coeur, j'ai vraiment bien aimé. Ce chemin était tellement long que j'ai crus être arrivé à destination au moment où je suis passé à côté d'une grande porte alors qu'il s'agissait en fait, d'une école. Les fleurs qui étaient en ce lieu étaient tellement belles que j'ai demander à un japonais s'il pouvait me prendre en photo, je n'ai pas hésité à aborder un japonais lorsque j'en avais l'occasion, c'était un moyen d'enrichir mon vocabulaire et de travailler mon orale, j'ai rendu la pareille en prenant ce japonais et sa fille en photo devant ce magnifique paysage.
Après 40mins de marche, me voilà arrivé au Nanzen-ji, il s'agit d'un temple bouddhiste et il est aussi l'un des cinq grands temples zen de Kyoto. Alors que j'étais en admiration devant ce magnifique paysage auquel j'avais eu droit, je ne voyais pas l'heure tournée et il était déjà bientôt midi.
Avant toute chose, je voulais décider de ce que j'allais voir l'après midi et sans aucune raison particulière, j'avais choisis de visiter le quartier de Gion. Une fois que j'avais décidé de ça, je voulais rejoindre l'arrêt du bus qui pourra m'emmener à destination. Sachant que j'étais de toute façon un peu loin du bus que j'avais pris le matin, que je ne connaissais pas encore le coin et que je ne savais pas encore comment fonctionne ma carte avec les lignes de bus, j'ai demandé mon chemin à un couple de jeunes japonais. Je me suis adressé à la demoiselle, son compagnon ne parlant pas un mot d'anglais, même si elle ne connaissait que quelques mots. Elle avait comprit que je parlais un faible japonais et j'ai vu qu'elle parlait un anglais très approximatif, n'arrivant pas à m'expliquer correctement et de peur que je me perde, elle abandonna son copain pour m'accompagner jusqu'à l'arrêt de bus. Durant le trajet, nous avons conversé en japonais, ce qu'elle me demanda sont des informations que beaucoup de japonais me poseront durant mon séjour. Les questions qui reviennent sont d'où je viens, si je suis seul, le métier que j'exerce, depuis quand je suis au Japon, combien de temps je compte y rester ainsi que mon âge. C'est avec une grande surprise que je vois que pour les japonais, la France est un pays qu'ils idolâtres. Je lui ai dis que de mon côté, j'aimais beaucoup le civisme au Japon, que les habitants étaient vraiment très serviables et que c'est un pays très propre. Bien que ce n'était que mon premier jour, j'avais déjà pu voir la propreté des rues où pas un bout de papier y traîne, ni chewing-gum. Je ne sais pas si c'était de la modestie, mais j'ai vraiment été surpris de sa réponse quand elle m'a répondu que les habitants ne sont pas aussi gentil que ça. J'ai ensuite demander des renseignements à son sujet, elle 22 ans et vient de la ville de Kobe pour y rester quelques jours à Kyoto durant cette période de Golden Week. La Golden Week, littéralement semaine d'or est en fait une série de 4 jours férié concentré sur 7 jours. Le premier jour est le Shōwa no Hi, qui célèbre le jour de naissance de l’Empereur Shōwa, puis les trois derniers jours qui sont Kenpō Kinen Bi : jour de Commémoration de la Constitution, Midori no Hi : jour de la Nature ainsi que Kodomo no Hi : jour des enfants. La plupart des japonais prennent leur vacance durant cette période, c'est une semaine où les lieux touristiques ainsi que les hôtels sont souvent complets. Je lui ai dis que je connaissais Kobe de nom grâce à la célèbre viande de Kobe et que peut être que j'y passerai une journée. Alors que je voyais l'arrêt de bus un peu plus loin, je lui ai dis que c'était bon, je ne voulais pas la déranger plus longtemps alors que son compagnon devait sûrement l'attendre ailleurs.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Besoin d'une description? Very Happy
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]J'ai tracé ma route car pas intéressant en dehors de la période des cerisiers
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Même quand y a rien à voir, il y a toujours quelque chose Very Happy
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]J'ai tout de suite pensé "si seulement y avait ça à la piscine"
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Les belles fleurs, l'une des seules photos où on me voit intégralement vu que j'ai sollicité un japonais
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Miaou
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]J'ai pris cette photo car j'ai trouvé l'entrée super stylé pour une école
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Nanzen-ji
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Bâtiment principal du temple
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Allez on monte! Les dernières marches sont vraiment très difficile, je pense qu'il y a facilement 50cm de hauteur par marche et on a pas du tout pied car c'est des petites marches, même si je n'ai pas spécialement peur de me casser la figure, tout le monde se tient sur le côté avec ses mains arrivé en haut car c'est vraiment chaud!
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Vu d'en haut! Bon y a beaucoup d'arbres c'était très difficile d'avoir un bon angle
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Tout le monde prenait ça en photo alors j'ai fais le mouton mais je ne sais pas ce que c'est!
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]On brûle de l'encens et on fait revenir la fumé dans la figure
Journée à suivre...

Revenir en haut Aller en bas

Tetsuko
Masutā ♕ マスター
Messages : 709
Date d'inscription : 04/02/2016
Age : 21
Localisation : Paris
Voir le profil de l'utilisateur http://nihon-ga-suki.forumactif.org

Re: Voyage de Koinzell

Message par Tetsuko le Mar 12 Avr - 23:23

Pour une première journée tu t'en sors quand même sacrément bien Ahah. J'avais parlé avec un mec en blablacar qui était parti en Chine plusieurs fois. Il m'a dit que les fois où il a fait le plus de rencontre, c'est quand il est parti tout seul (au point que sa copine est chinoise, d'ailleurs, et qu'il allait bientôt retourner en chien pour la retourner, trop mignon xD). C'est vrai que lorsque qu'on est seul on a parfois pas trop le choix, on est obligé d'aller vers les autres et leur demander et souvent il est plus simple d'aller vers une personne seule alors qu'on se dit que si ils sont à plusieurs on va les déranger. Je pense qu'il a pas tord. ^^

Je trouve aussi, d'après ce que tu dis que les japonais sont vraiment très aimable. Je ne pensais pas qu'ils iraient au point de t'accompagner ! En France tu demandes ton chemin, tu montres du doitgs "ouai c'est par là" et limite tu sors ton portable pour montrer la carte et ça se termine là. dots Les japonais sont si facilement abordable que ça ? Tu ne t'es jamais pris un vent du genre "désolé j'ai pas le temps?" ( ça doit être un truc de parisien ça, toujours à la bourre xD).

Revenir en haut Aller en bas

Koinzell
Jānarisuto ✎ ジャーナリスト
Messages : 107
Date d'inscription : 31/03/2016
Age : 26
Localisation : Saint Etienne
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Voyage de Koinzell

Message par Koinzell le Jeu 14 Avr - 22:20

Je pense que tout est une question de comment tu les abordes. Moi je suis quelqu'un qui n'a pas peur d'aller vers les gens, je suis très à l'aise avec les inconnus. Après j'ai eu d'autres avis extérieurs comme quoi ils ont eu du mal parfois, j'en suis arrivé à la conclusion que si tu montre que tu fais des efforts pour communiquer avec eux, ils feront des efforts de leur côté. Concrètement, je vois un japonais, la première question que je lui demande c'est "Excusez-moi, est-ce que vous pouvez parler anglais" mais je la dis en japonais. A partir de là souvent on te répondra "Heu, un peu" alors qu'ils ne peuvent pas du tout parler l'anglais, dans ce cas là pour ma part je suis souvent parti sur le japonais car je connaissais quelques phrases mais au pire des cas comme pour mon premier jour, la personne t'accompagnera si vraiment la communication ne passe pas. Après si je m'en suis pris des vents, très peu(genre juste une ou deux fois je crois) mais c'était pas le premier jour(heureusement =D)

Tony a écrit:Arrivé à l'arrêt de bus, j'ai de nouveau été confronté à un autre problème. C'était un arrêt pour quatre lignes de bus et je ne voyais pas les trajets de ces derniers, seuls les horaires étaient affichés. J'ai donc demandé à un japonais un peu âgé qui attendait aussi un bus à cet arrêt quelle ligne je devais prendre pour aller à Gion. Il semblerai qu'il prenait le même bus que moi puisque nous sommes monté en même temps. Durant le trajet, j'ai pu comprendre le fonctionnement des bus grâce au plan du trajet de la ligne de bus qui était à l'intérieur, j'étais content d'avoir compris ça tout seul puisque je n'aurai plus besoin de déranger les habitants pour mes prochaines visites. (Même en France je n'ai quasiment jamais pris le bus donc je ne suis pas du tout un habitué de ce transport)
J'ai donc regardé les différents arrêts auxquels ce bus s'arrêterait et j'ai finalement changer d'avis sur ma destination quand j'ai vu le nom d'un lieu que je voulais visiter, Nijo-jo. À l'approche de l'arrêt de ma destination, je voyais le monsieur qui m'avait renseigné s'approcher de moi pour me dire que nous n'étions pas encore arrivé à Gion. Je n'avais pas beaucoup de temps pour sortir du bus alors je lui ai simplement répondu que c'était bon, j'espère qu'il a comprit que j'avais changé d'avis.
Il était déjà 12h20, je devais trouver un endroit pour manger avant d'attaquer la suite de mon programme qui n'était pas vraiment programmé. Je me suis retrouvé sur une rue déserte, je ne savais pas si c'était à cause de l'heure où le lieu mais j'étais seul. Après avoir repéré quelques restaurants, je me suis laissé tenter par celui qui proposait des plats de ramens, soba, udon. J'étais un peu sceptique au moment où je suis rentré car j'étais tout seul, j'ai mis ça sur le fait que c'était un lieu assez calme. Cet endroit était tenu par une japonaise d'une cinquantaine d'année et malgré le fait que je sois seul, la disposition de ce lieu m'a permis de passer un bon moment puisqu'on mange juste devant le comptoir derrière lequel elle prépare les plats, ce qui nous a permis de parler un petit peu pendant qu'elle préparait mon repas. Ne parlant pas anglais, j'ai du y mettre du miens pour le japonais encore une fois, ce qui n'est pas pour me déplaire. J'en ai profité pour lui dire que je voulais visiter le Nijo-jo et lui ai demandé le lieu exacte de ce château car bien que j'étais descendu à l'arrêt portant le même nom, je ne voyais rien dans les parages. En même temps que nous parlions, je la regardais préparer mon plats qui aurai pu me donner des idées après mon retour en France. J'ai mangé un bol de nouilles avec des légumes, le tout dans un bouillon très goûteux, j'ai vraiment trouvé ce plat très bon et que c'était dommage qu'il n'y ai pas plus de personnes pour venir manger ici.
Il était 13h et j'allais pouvoir attaquer la deuxième partie de ma journée, la visite du Nijo-jo que j'ai pu trouver assez facilement grâce aux indications qu'on m'a donné ainsi que la foule à l'entrée que j'ai aperçu de loin. Le Nijo-jo, qui signifie littéralement le château de Nijo, est constitué du palais Ni no Maru, du palais Honmaru, de plusieurs bâtiments de soutiens ainsi que des jardins, il couvre une surface totale de 275000 mètre carré. Après avoir quitté mes chaussures comme pour la plupart des lieux intérieurs au Japon, j'ai pu visiter le palais du Ni no Maru où j'ai pu en apprendre un peu plus sur l'histoire du Japon. Je n'ai pas pu tout comprendre car l'idéal aurai été que je prenne le guide vocal avec moi, mais n'étant disponible qu'en japonais, je me suis contenté des explications que j'avais sur format papier. Le château fût construit sous les ordres du premier shogun des Tokugawa, Ieyasu Tokugawa. L'intérieur du palais Ni no Maru est décoré de peintures murales dorées représentant des pins ou des tigres, dans le but d'impressionner les visiteurs. On y trouve aussi des somptueux panneaux sculptés à l'intérieur. Tout ceci avaient pour but de montrer la richesse ainsi que la puissance des shoguns. Les visiteurs de bas rangs sont reçus dans les pièces très peu décorées vers l'entrée alors que ceux qui sont plus importants sont reçus à l'intérieur dans des pièces un peu plus riches. Lors de ma visite, j'entendais très bien le bruit du plancher en bois pendant que les touristes avançaient, en fait ils ont construit ça pour éviter toute intrusion possible. Après ma visite de ce palais, j'ai vu qu'il y avait un bâtiment de souvenirs de ce lieu pour ceux qui veulent ramener des choses du château comme des T-shirts, la possibilité de faire une gravure de pièce du château ou pleins d'autres choses encore. Pour ma part, compte tenu de la forte chaleur extérieur, j'en ai profité pour m'acheter une bouteille d'Orangina. J'ai appris quelque chose à ce moment là puisque je pouvais lire sur l'étiquette "Born in France", je ne savais pas que c'était en France qu'on avait inventé cette boisson.
Je pense avoir fais le tour de ce lieu, je regardais l'heure et voyais qu'il n'était que 14h30, je pouvais continuer à en apprendre un peu plus sur la culture de ce pays et maintenant que j'avais compris le fonctionnement des bus, je pouvais déjà choisir ma prochaine destination puisque l'arrêt porte ce même nom, le Kinkaku-ji.
Une fois que le bus est arrivé à destination, j'étais bien content de sortir car durant cette période de Golden Week, les lieux touristiques sont pris d'assaut, mais également les transport et même avec la meilleure volonté du monde, il n'y a rien à faire quand nous sommes pris en sandwich à l'intérieur, tellement c'était rempli.
Me voilà donc arrivé au Kinkaku-ji, ce qui signifie littéralement le temple au pavillon d'or. Comme pour la plupart des temples, j'ai eu droit à une petite brochure en même temps que j'ai acheté mon ticket d'entrée. Il s'agit d'un temple bouddhiste qui est également l'un des temples zen de Kyoto. Comme son nom l'indique, le bâtiment principal est quasiment entièrement recouvert d'or, seul le rez-de-chaussée ne l'est pas. Mon attention fût porté sur ce phénix au dessus du temple qui représente très bien son histoire. Le temple à été incendié plusieurs fois durant la guerre d'Ōnin, une guerre civil. Durant cette période, seule le pavillon d'or avait survécut. Puis quelques siècles plus tard, il a été entièrement incendié par un moine devenu fou. Suite à cela, le pavillon d'or à été entièrement rénové, c'est pourquoi j'ai trouvé le phénix sur le toit parfaitement bien représentatif de ce temple qui renaît de ses cendres à chaque fois qu'il est détruit.
J'ai continué ma visite de ce temple qui ne se limitait pas qu'au pavillon d'or puisqu'il est entouré d'un magnifique jardin, sûrement l'un des plus beau que j'ai pu voir dans ma vie. Je suis passé à côté d'un coin où j'ai pu voir des petites statues de bouddha autour d'un petit récipient, en fait il faut essayer de jeter une pièce à l'intérieur du récipient pour que sa nous porte chance, de préférence une pièce de 5 ou 50 car ils portent chance. Ayant toujours été bon à ce jeu, j'ai décidé de sacrifié une pièce de 50JPY qui finira tout naturellement dedans le petit récipient. J'ai ensuite vu une petite terrasse réservé à ceux qui veulent prendre le thé, accompagné d'un petit dessert pour un coût de 500JPY(3.70€). Personnellement, je n'avais pas le temps de prendre le thé car je ne voulais pas perdre une seconde de ma découverte du pays. Pour ceux qui n'aiment pas le thé, il y a aussi un grand choix puisqu'il y a un coin avec une vingtaine de distributeurs, il y a des glaces, des boissons fraîches ou des boissons chaudes.
Au moment de partir, mes yeux se sont portés sur un dessert que les japonais adorent consommer durant l'été, le kakigori. Il s'agit d'une glace pilée japonaise aromatisée avec du sirop et du lait condensé. Ceux du Kinkaku-ji sont accompagnés de 4 boulettes de dango, cette petite fantasy m'aura coûté 600JPY(4.50€).
Il est 15h45, je me dis que j'ai encore le temps de visiter un temple assez près de celui-ci, à 10mins de bus, le Ryoan-ji.
Ce temple est probablement le plus facile d'accès puisque c'est le seul où l'arrêt de bus s'arrête juste à l'entrée, pour un touriste comme moi, j'étais soulagé de ne pas avoir besoin d'assistance et pouvoir trouvé un endroit par moi même. Me voilà donc arrivé au Ryoan-ji, ce qui signifie littéralement temple du repos du dragon. Tout comme le précédent temple que je venais de visiter, il fait partie du patrimoine mondial de l'UNESCO. Il s'agit d'un monastère bouddhiste zen, il a lui aussi été incendié durant la guerre d'Onin. À l'entrée du temple, j'ai été émerveillé par la beauté du paysage pourtant si simple. J'ai traversé un petit passage entouré d'arbres d'une couleur verte si belle que ça ne m'avait pas semblé réel. Cet endroit est surtout connu pour son jardin de pierres, il est constitué d'un lit de kaolin, une pierre d'argile, qui symbolise l'océan ainsi que de rochers qui représentent les montagnes. J'ai trouvé ça très sympathique d'avoir fait le modèle miniature à l'intérieur du monastère. La visite de ce temple fût assez courte car la surface était beaucoup plus petite que les précédents temples.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Bon appétit ^_^
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Voilà pourquoi je me suis sentis à l'aise dans ce restau(oui j'étais un peu en sueur car il faisait très chaud)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Nijo-jo
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Nijo-jo
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Juste la verdure à l'intérieur du Nijo-jo mais j'ai trouvé ça beau
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]FRANCE REPRESENTE
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Kinkaku-ji
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Vue de près!
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Belle couleur dorée hein? ^_^
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]J'en parle dans le texte
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Miam :p
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Distributeurs à gogo
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Les glaces :p
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Entrée du Ryoan-ji
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Ryoan-ji miniature
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Pas évident de prendre le tout en une seule photo, j'ai galéré pour trouvé le bon angle
La journée n'est pas terminée ^^

Revenir en haut Aller en bas

Tetsuko
Masutā ♕ マスター
Messages : 709
Date d'inscription : 04/02/2016
Age : 21
Localisation : Paris
Voir le profil de l'utilisateur http://nihon-ga-suki.forumactif.org

Re: Voyage de Koinzell

Message par Tetsuko le Jeu 14 Avr - 22:44

Je ne savais pas que les temples étaient payant ! Surprised

Kyoto est vraiment une ville riche en culture. happy

Revenir en haut Aller en bas

Koinzell
Jānarisuto ✎ ジャーナリスト
Messages : 107
Date d'inscription : 31/03/2016
Age : 26
Localisation : Saint Etienne
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Voyage de Koinzell

Message par Koinzell le Dim 17 Avr - 16:04

Et oui, la plupart des temples sont payant. Le prix variant en général entre 300 et 800 yens.

Tony a écrit:Il était à présent 16h30 et il faisait bien jour. Je m'étais éloigné de mon auberge après toutes ces visites et voulais vraiment en profité pour voir tout ce qu'il y avait dans le coin, pour éviter de refaire ce long trajet un autre jour. En regardant ma carte, j'ai vu qu'il y avait une zone fortement éloigné de mon hébergement que je voulais visiter qui se trouve un petit peu plus loin. J'avais entendu parler de la forêt de bambous se situant à Arashiyama que je voulais absolument voir de mes propres yeux. En sortant du temple, juste à côté de l'arrêt de bus, j'ai vu deux panneaux indiquant la distance et le temps approximatif pour aller à Arashiyama en fonction du train ou du bus. Étant donné que je m'étais familiarisé avec le bus et que j'avais mon ticket qui me permettait de le prendre gratuitement, j'ai choisis ce dernier pour me rendre à ma destination. En regardant ma carte de bus, je voyais que les lignes de bus à cet arrêt ne se rendent pas directement à Arashiyama, je devais faire un changement. Après quelques minutes, j'étais arrivé à l'endroit pour faire mon changement. J'étais arrivé dans un très grand parking avec beaucoup de bus, il semblerai que ce soit l'endroit où partent la plupart des bus. L'attente fût longue, j'en ai alors profité pour enrichir un peu mon vocabulaire et ai donc engagé une conversation avec une japonaise qui semblait attendre le même bus que moi. Je savais très bien qu'au Japon, on évite de déranger autrui, c'est pourquoi c'est souvent assez calme dans les transport en commun. J'espère cependant que je n'ai pas été trop malpoli quand j'ai voulu continuer ma discussion avec la personne qui avait attendu le bus avec moi car nous étions que tout les deux, le trajet étant un peu long j'ai voulu occupé une partie de mon temps. Il faut croire que j'ai été puni sur le champ car j'étais tellement dans la discussion que j'ai raté la descente de la forêt de bambous et que l'arrêt suivant était tout de même à 5mins de route plus loin et que j'avais traversé un grand pont qui n'avait pas de passage piéton, ce qui m'empêchait de faire demi tour.
Alors qu'il était déjà 17h30, je suis tout de même descendu du bus pour essayer de trouver un autre chemin pour me rendre à destination. Je savais que je n'étais pas très loin, j'ai pris là décision de faire un peu de marche et voir où cela me mène.
Après quelques minutes de marche, je me suis retrouvé devant cette célèbre attraction du district d'Arashiyama, un immense pont en bois, le pont Togetsukyō, qui signifie littéralement pont qui traverse la lune. J'ai décidé de changer de programme encore une fois pour voir ce qu'il y a de l'autre côté du pont. Il y avait tellement de monde sur ce pont que les trottoirs ne suffisent pas et qu'on est obligé de marcher sur la route, chose qu'on ne voit pas au Japon.
De l'autre côté du pont, j'ai pu voir une autre face du Japon que je n'avais pas encore vu. Ce décor à végétation luxuriante ma parut si beau que je n'ai même pas osé imaginer ce que ça donne durant la période de sakura, les fleurs de cerisiers ou la période du momiji, les érables en automne. Dans cet endroit calme et paisible, je pouvais y voir tout type de groupes, il y avait des couples, des familles ou des groupes de filles en yukata. Après une petite balade, je me suis retrouvé juste en face de la gare, ce coin aurai donc été ma destination si j'avais choisis de prendre le train.
Je pense que j'aurai pu y passé ma soirée dans cet endroit, mais l'heure tourne et je devais encore visiter la forêt de bambous car il était 18h. J'ai donc eu le plaisir de traverser à nouveau ce gigantesque pont afin de prendre la rue principale du quartier. C'est assez hallucinant de voir que tout était calme malgré la forte fréquentation du coin qui obligeait les véhicules à rouler au ralenti. J'ai décidé de rester du même côté de la rue pour pouvoir faire l'autre côté pour mon retour et ainsi ne rien raté. La rue principale était vraiment bordée de restaurants et de magasins. Durant mon séjour au Japon, je voulais faire l'acquisition d'une boîte bento pour mettre mon repas à midi lors de mon retour en France. J'ai profité de ce quartier pour faire quelques recherches puisque je pouvais y voir plusieurs magasins très traditionnels. Les seuls que j'ai trouvé étaient hors de prix puisqu'ils étaient aux alentour de 10000JPY(75.40€) alors qu'ils étaient en bois tout simple, sûrement en bois de bambou ou quelque chose du genre. Après avoir tourné en rond, j'étais un peu perdu jusqu'au moment où j'ai aperçu l'entrée d'un endroit que je croyais qu'il s'agissait de la forêt de bambous. En fait, j'étais à l'entrée du temple Tenryu-ji, le plus important des 5 grands temples zen de Kyoto. Je voulais vraiment le visiter mais il était déjà 18h20 et la fermeture étant à 18h30, je me suis vu refusé l'entrée, ce que j'ai pu comprendre puisque 10mins ne suffisent pas pour visiter ces lieux. Après quelques minutes de marche, j'étais enfin arrivé au Chikurin no Komichi, la célèbre forêt de bambous d'Arashiyama. L'atmosphère de ce lieu était vraiment particulier, il y règne une telle tranquillité que c'était vraiment apaisant. J'ai pris une route directrice jusqu'au moment où, arrivé à un passage à niveau, j'ai décidé de faire demi tour et revenir sur mes pas pour ressortir. J'étais vraiment allé loin dans cette forêt et je ne pensais pas pouvoir me perdre, j'ai remarqué que ça faisait quelques minutes que j'étais en train de tourner en rond à un endroit qui ne me disait rien, j'étais bel et bien perdu. À force de tourner en rond, j'ai fini par tomber sur le Nonomiya-jinja, un sanctuaire shinto, la deuxième religion dominante au Japon.
Au cours de l'époque de Heian, les princesses impériales successives devaient séjourner au sanctuaire Nonomiya pendant un an ou plus pour se purifier avant de devenir les représentantes de la famille impériale au Ise-jingu, le sanctuaire shinto le plus important du Japon, considéré comme le lieu le plus sacré de cette religion.
À l'entrée de ce sanctuaire, on passe dans un premier temps par le torii, il s'agit d'un portail qui définit la limite entre le monde réel et le monde sacré, c'est une entrée dans le monde spirituel. C'est la raison pour laquelle chaque torii qu'on traverse lorsqu'on rentre dans un sanctuaire doit être retraversé lorsqu'on le quitte. On y trouve aussi des tōrō, ce sont des lanternes traditionnelles qui sont là pour éclairés l'endroit. Je voyais un coin avec pleins d'ema, ce sont des plaques de bois qui ont la forme d'une maison, on y inscrit notre vœux afin que la divinité de ce sanctuaire vienne lire et réalise ce vœux. Je voyais aussi le chozuya de ce sanctuaire, il s'agit d'un petit bassin d'eau  sur lequel on y trouve 4 louches en bois, je ne savais pas trop ce que c'était à ce moment là, j'ai donc demandé à un couple de jeunes japonais ce qu'on devait faire car je ne connaissais pas. Les visiteurs du sanctuaire shinto doivent purifier leurs mains et leur bouche avec cette eau. Il faut commencer par la main gauche, puis la droite, la bouche et enfin la poignée de la louche avant d’accéder au sanctuaire lui-même. Dans le shintoïsme, les choses souillées sont supposées venir de l’extérieur. Il est donc important de se purifier physiquement et métaphoriquement quand on rentre dans un sanctuaire shinto. C'était la première fois que je rentrais dans un sanctuaire shinto, et pourtant je pouvais sentir comme une attirance en ce lieu. Je sentais que l'atmosphère n'était pas au mieux, compte tenu que ça soit dans un coin assez sombre de la forêt et qu'à ce moment là, les personnes qui surveillent ce lieu soient déjà parties mais j'étais déjà impatient de ma prochaine visite dans un lieu shinto.
Après la visite de ce sanctuaire, j'ai continué à tourner en rond en voulant suivre les quelques panneaux que je voyais. Voyant que cette méthode n'était pas vraiment efficace, j'ai tout simplement suivi une route que mon instinct disait de prendre. Après que je sois sorti, j'ai pu constater que la nuit commençait à tomber et que le soleil n'était plus là, il était déjà 19h30, je suis resté plus d'une heure dans cette forêt. Alors que je voulais faire les magasins de la rue de l'autre côté de la route, j'ai vu que les restaurants et certains magasins étaient en train de faire la clôture, moi qui voulais manger ici pour le soir, j'étais obligé de changer mes plans encore une fois. Alors que je me dirigeais vers mon arrêt de bus, j'en ai profité pour visiter quelques magasins et j'ai vu des choses assez originales, comme des parapluies samurai avec un manche en forme de poignée de sabre. Au moment où je suis arrivé à l'arrêt de bus, j'ai vu une vingtaine de personnes en file indienne, ils attendaient tous le bus. Ce dernier avait visiblement du retard, chose assez surprenante compte tenu de la ponctualité des japonais, mais j'ai mis ça sur le dos d'un probable accident quand j'ai vu le camion de pompier avec les sirènes. L'attente était vraiment longue, la taille de la file avait quasiment triplé et malgré la longueur, il n'y a eu aucune bousculades ou autre gênes. J'ai été interpellé par deux jeunes touristes australiens qui étaient juste derrière moi, ils avaient un train à prendre à la gare de Kyoto et ne comprenaient pas ce qu'il se passait. Cette fois-ci, c'était à mon tour d'aider les autres. Après leur avoir expliqué la situation, ils m'ont fait comprendre que l'argent n'était pas un problème mais qu'ils devaient absolument prendre ce train. Je leur ai dis que le moyen le plus sûr est probablement de prendre le taxi s'ils ne souhaitaient pas attendre le bus puisque le métro était trop éloigné et que c'était assez difficile d'expliquer clairement le chemin pour le prendre, sachant que je n'avais pas la certitude de la présence d'une ligne qui les aurai emmenés à la gare de Kyoto. Après leur avoir indiqué la présence d'un taxi, ils ont décidé de le prendre sans hésitation. Au final, j'aurai attendu pas loin de 30mins. Le bus avait eu beaucoup de retard, ce qui a cumulé les personnes voulant le prendre, c'est sûrement la raison pour lequel le conducteur a prit les choses en main afin de faire en sorte que tout le monde puisse rentrer sans qu'on soit tous étouffés.
Durant le trajet du retour, j'étais envahi par plusieurs sentiments, entre la déception de devoir rentrer aussi tôt, la fatigue cumulé de cette journée marathon qui m'a permis de voir toutes ces choses et la beauté, le calme et la tranquillité de tout ces magnifiques paysages que j'ai vu durant cette journée.
Le trajet était assez long puisque je suis arrivé à 21h30 à la gare de Kyoto, je faisais attention à tout ce que je voyais dehors. J'avais envie de visiter toutes les rues que je voyais, même les plus désert, tout me fascinait dans cette ville.
Il était assez tard et j'étais plutôt fatigué, de plus, pas mal de restaurants étaient déjà fermés, je n'ai donc pas fais le difficile et j'ai manger dans le premier que j'ai trouvé dans la gare. Je voulais manger un repas typiquement japonais encore une fois, ayant déjà mangé des nouilles à midi, j'ai cette fois-ci pris du riz accompagné d’œufs brouillés avec du poulet avec quelques algues nori et des oignons, un bol de soupe miso avec une petite assiette de radis mariné. La carte étant écrit en japonais, je n'ai pas vraiment eu le plat que j'attendais puisque je croyais avoir pris du poulet frit alors que celui-ci était tout mou.
Je suis rentré directement à l'auberge après ça car il était 22h30 et je n'avais pas vraiment envie de me lancé dans une activité nocturne. J'ai vraiment trouvé ça très sympa puisque quand je suis arrivé, les employés de la réceptions m'ont demandé comment s'est passé ma journée, ce que j'ai visité.
Au moment où je suis rentré dans ma chambre, il y avait un couple de touristes qui semblait être arrivé y a quelques minutes. Après avoir fait les salutations, j'ai eu la grande surprise de l'entendre parler français. J'en ai profité pour engager une discussion car c'est toujours un soulagement de pouvoir parler dans une langue qu'on maîtrise lorsqu'on part à l'étranger et que ça faisait deux jours que je parlais énormément japonais, ce qui est quand même épuisant puisque je ne maîtrise pas encore cette langue. J'ai trouvé ça assez amusant d'y trouver un couple franco-chinois, étant moi même née en France et d'origine chinoise. Ils vivent actuellement en Chine, à Shanghai depuis 1 an, ils se sont rencontrés en France car elle est venue 1 an pour ses études, de ce fait, elle ne parle pas très bien français alors que lui apprends le chinois et comprend très bien, malgré ses difficultés pour le parler. Je ne sais pas comment nous en sommes arrivé là, mais on était en train de parler du travail alors que l'un comme l'autre, étions en vacances. Nous avons été coupé lorsqu'une autre visiteuse à fait son entrée dans la chambre, cette fois-ci, c'était une chinoise qui était en couple avec un israélien qu'elle aurai rencontré durant un voyage. Nous avons fais discussion à part, entre français puis entre chinoises. La situation était assez comique puisque quand nous avons commencé à parler tous ensemble, c'était un mélange de français, anglais et chinois.
Étant donné que le couple avait prévu de rester juste pour une nuit, ils m'ont proposé de me joindre à eux pour manger un morceau car ils n'avaient pas encore prit leur repas. J'ai décidé de décliner l'invitation car j'avais le ventre bien rempli, j'étais déjà content de ne pas avoir souffert du jetlag et devais garder un bon rythme pour mes journées.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Après quelques secondes de marche en descendant du bus(sachant que de base je voulais m'arrêter devant la forêt de bambou)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Le Togetsukyō
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Je traverse le pont!
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]De l'autre côté du pont
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Des belles japonaises à gauche et... des gaijins à droite Razz
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Attention à l'ombre!
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Merde, on m'a repéré!
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]il est grand ce pont non?
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]on profite un peu du coin
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Entrée de la forêt de bambou
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Dans la forêt de bambou
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Attention à ne pas se perdre
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Le Chōzuya dans le sanctuaire shinto
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]On est toujours dans le sanctuaire
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Ema pour les vœux
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Y a une petite queue derrière moi
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Et devant moi aussi
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Veux le même parapluie!
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]L'étage des restau dans la gare, c'est vraiment blindé de chez blindé
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Dans tout les restau c'est la même chose, on attend à l'entrée qu'on nous appelle
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Mon repas du soir
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Très belle vue en sortant de la gare, la Kyoto tower est allumée!
Kyoto est ma ville de cœur et Arashiyama est mon quartier de cœur, je regrette beaucoup de ne pas avoir fait ça sur une autre journée, je pense qu'il faut au minimum une demi-journée et je suis convaincu qu'on a de quoi faire sur une journée complète.

J'ai donc fini avec ma première journée et après réflexion, j'en ai vraiment trop fais, il est vrai que je ne m'étais pas arrêté une seule seconde et même à midi j'avais torché mon repas. Je déconseille donc mon parcours à personne.
Du coup j'attends vos remarques par rapport à mes récits pour voir comment je continu.
Est-ce que vous trouvez ça trop détaillé? Est-ce que ma vie de vous intéresse pas? Est-ce que le texte est utile ou bien seules les images avec une description vous intéresse? Je suis à l'écoute de vos avis pour changer ma façon de raconter la suite de mon séjour.

Revenir en haut Aller en bas

hyper
Otaku no ko - オタクの子
Messages : 7
Date d'inscription : 05/04/2016
Age : 27
Localisation : Paris
Voir le profil de l'utilisateur http://www.antoinemineau.com

Re: Voyage de Koinzell

Message par hyper le Dim 17 Avr - 17:44

Salut,

Sympa de faire découvrir ton parcours / photos.
Tu t'es lancé dans une sacrée aventure, j'aimerais faire cela également Smile.

Je t'avoue qu'il y a beaucoup de détails et je pense qu'être plus synthétique et alterner photos / textes, ca sera plus agréable à lire.
Cela reste mon avis personnel.

Revenir en haut Aller en bas

marinecelebrian
Otakumasutā ⭐⭐ オタクマスター
Messages : 453
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 25
Localisation : Entre 2 vignes de champagne
Voir le profil de l'utilisateur https://celebriannosekai.wordpress.com/

Re: Voyage de Koinzell

Message par marinecelebrian le Lun 18 Avr - 10:07

Pour ma part, j'aime bien les détails et tes ressentis, ça donne un aspect plus vivant et journal de bord. C'est sympa.

Mais par contre, je rejoins hyper sur l'alternance photo/texte, ce pourrait être mieux!


Dernière édition par marinecelebrian le Mar 19 Avr - 18:10, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Koinzell
Jānarisuto ✎ ジャーナリスト
Messages : 107
Date d'inscription : 31/03/2016
Age : 26
Localisation : Saint Etienne
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Voyage de Koinzell

Message par Koinzell le Mar 19 Avr - 17:34

D'accord merci pour vos retours, moi j'ai vécu mon voyage donc si je raconte ça c'est avant tout pour vous donc autant faire en sorte que ça donne envie de lire. Je vais essayer de faire cette deuxième journée en prenant en compte vos remarques avec notamment moins de détails.

Tony a écrit:Je commence cette nouvelle journée du mercredi 6 mai assez tôt.
Je décide de me rendre ce matin au Nishiki Market. Cette fois-ci, je décide de prendre le métro histoire de me mettre bien pour la suite du voyage par rapport au fonctionnement. A ma grande surprise, il n'y avait personne alors que la veille le bus était plein a craqué, j'en ai déduis que l'employé de ma guesthouse avait raison, à Kyoto il faut privilégié les bus pour le côté pratique/porte monnaie.
Je suis descendu a 2 arrêts plus loin qui correspondait à "Gion", le quartier le plus animé de Kyoto. En sortant de la station, je me suis retrouvé au milieu d'une foule qui marchait dans toutes les directions, ajouté au fait que je n'avais pas planifié mon trajet, j'étais encore une fois dans l'obligation de devoir demander mon chemin. J'ai eu beaucoup de mal à me faire comprendre, la plupart des personnes ne comprenaient pas quand je parlais de "Nishiki Market", j'ai eu de la chance de finalement tombé sur une japonaise qui m'aura encore une fois, accompagné jusqu'à ce lieu.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Entrée du Nishiki market
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Entrée du Nishiki market
Il s'agit d'une grande allée commerçante qui est séparé par des ruelles, on y trouve vraiment de tout et il y a surtout beaucoup d'enseignes où on peut acheter de la bouffe à consommer rapidement(comme des brochettes par exemple)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Voilà le genre de ruelle qui coupe l'allée, il y en a 7 en tout donc ça vous donne une idée de la longueur du Nishiki market.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Il y a aussi un fleuriste
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]On y trouve de tout
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Et de tout
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Surtout de la bouffe

Au Japon, j'avais compris qu'à l'inverse de la France, il y a des toilettes publiques un peu partout et surtout, c'est gratuit. En demandant mon chemin à une japonaise qui m'aura accompagné que j'ai découvert qu'il y avait une autre grande allée commerçante parallèle au Nishiki market juste à côté. Ça peut semblé con mais malgré le fait que ça soit juste à côté, je ne pense pas que j'aurai découvert cet endroit si on ne m'y avait pas emmené devant. D'après les affiches que je pouvais y lire, j'étais dans la galerie Teramachi qui présentait un tout autre type d'articles. Là où on trouve essentiellement tout ce qui est nourriture au Nishiki market, dans la galerie de Teramachi, il y avait surtout des boutiques de vêtements, ainsi que de musiques par exemple.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Teramachi
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Teramachi
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Allée entre Nishiki market et Teramachi

A midi, j'avais déjà prévu de choisir un restaurant du Nishiki market pour y mangé. Je ne savais pas trop où mangé, j'ai donc commencé par voir s'il y avait des plats qui me donnaient envie. Il faut savoir qu'au Japon, à l'entrée de la plupart des restaurants, on a une réplique des plats qu'ils proposent, ainsi, ça peut aussi être une solution pour les touristes ne sachant pas lire le japonais.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Répliques des plats d'un restaurant
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]De plus près, on peut voir qu'il y a une fiche descriptif qui accompagne les plats

Pour ma part, j'ai voulu joué le jeu jusqu'au bout, et j'ai pris des escaliers afin d'aller au restaurant qui se situait à l'étage. Arrivé à l'entrée, j'ai douté pendant une fraction de seconde quand j'ai vu qu'il n'y avait pas grand monde dans ce restaurant.
Je n'ai finalement pas été déçu de l'endroit puisque j'ai été très bien accueilli à l'entrée par une jeune japonaise qui était présente dans ce petit restaurant avec deux autres japonais, un homme et une femme. L'ambiance était assez particulière et je me suis demandé si ces trois personnes n'étaient pas parentés, c'était vraiment très chaleureux.
J'ai demandé s'ils n'avaient pas la carte du menu en anglais pour éviter d'avoir erreur sur la marchandise comme durant la veille.
J'ai profité du fait que ma commande se prépare pour demander à la jeune japonaise si elle pouvait me renseigner sur le seul endroit dont je n'avait aucune information, j'avais en effet noté les deux palais impériaux de Kyoto dans mon bloc note. J'ai sorti ma carte que j'avais obtenu dans mon auberge qui représentait le coin, il se trouve qu'elle ne connaissait pas trop et a essayé de chercher sur la carte, en vain. Derrière moi, il y avait une japonaise qui était en train de mangé qui m'a entendu et qui visiblement, avait l'information. En fait, cet endroit était en dehors de ma carte, et c'est pourquoi elle m'en a sortie une qu'elle m'a donné en me situant et expliquant comment m'y rendre. Je commençait à être vraiment gêné puisque des clients arrivaient et que je ne voulais pas porter préjudice, j'ai donc clos le débat avec des remerciements et j'ai dis que je me débrouillerai.
J'ai commandé un plat pour la modique somme de 8.10€, j'avais une petite salade, une soupe miso, un bol de riz, un œuf et un morceau de pavé de saumon. Petite déception quand j'ai vu qu'ils avaient laissé les arrêtes dans le saumon, mais en dehors de ça, c'était vraiment très bon.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Repas de midi

Revenir en haut Aller en bas

marinecelebrian
Otakumasutā ⭐⭐ オタクマスター
Messages : 453
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 25
Localisation : Entre 2 vignes de champagne
Voir le profil de l'utilisateur https://celebriannosekai.wordpress.com/

Re: Voyage de Koinzell

Message par marinecelebrian le Mar 19 Avr - 18:18

J'viens de me rendre compte que dans mon commentaire précédent, j'avais écrit "j'aime pas" au lieu de "j'aime bien"... J'suis un boulet T_T

Sinon, pour revenir à cette partie, j'hallucine toujours autant sur le faible prix de la nourriture... C'est fou...

Revenir en haut Aller en bas

Tetsuko
Masutā ♕ マスター
Messages : 709
Date d'inscription : 04/02/2016
Age : 21
Localisation : Paris
Voir le profil de l'utilisateur http://nihon-ga-suki.forumactif.org

Re: Voyage de Koinzell

Message par Tetsuko le Mar 19 Avr - 21:11

Je préfère avec des détails. Mais tu devrais faire plusieurs paragraphes et centrer tes photos et mettre le texte centré en dessous des photos aussi. Ça serait plus sympa à lire. Smile 

Ton voyage est vraiment cool même si je pense comme toi peut être qu'avec plus d'organisation tu aurai pris plus de temps pour visiter certain endroit. Smile 

La forêt de bambou à l'air vraiment très jolie ! Surprised

Revenir en haut Aller en bas

Koinzell
Jānarisuto ✎ ジャーナリスト
Messages : 107
Date d'inscription : 31/03/2016
Age : 26
Localisation : Saint Etienne
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Voyage de Koinzell

Message par Koinzell le Mer 20 Avr - 0:45

Bon on va essayé de donner quelques détails mais pas trop, on va essayé d'aérer un petit peu en mettant des images au milieu, bref on va essayer de rendre le tout plus agréable à lire!

Tony a écrit:Je connaissais déjà ma prochaine destination puisque je voulais allé au Musée international du manga de Kyoto. Je ne savais absolument pas où aller, j'ai donc fais appel à trois jeunes qui semblaient avoir mon âge que j'ai croisé à la sortie d'un magasin de vêtements dans là galerie Teramachi. Ils ne parlaient pas anglais, j'ai donc demandé mon renseignement en japonais que je voulais allé dans un endroit où il y a beaucoup de manga tout en précisant qu'il s'agissait d'un musée, en anglais puisque je ne connaissais pas la traduction de ce mot en japonais. Il me semblait bien que leur niveau d'anglais était très bas puisqu'ils n'ont visiblement pas comprit car ils m'ont emmenés devant un magasin de mangas qui était dans la galerie. J'ai fais comprendre que ce n'était pas le bon endroit, que je recherche un très grand endroit avec beaucoup de manga vu que le mot "museum" n'était pas dans leur vocabulaire, qu'il s'agissait d'un endroit important à Kyoto, plus qu'un simple magasin. Je pense que je m'étais mal exprimé car il m'a parlé d'avion, j'ai insisté sur le fait que c'est dans la zone et n'étais pas vraiment rassuré sur ma destination quand il m'a dit qu'il allait m'y conduire en voiture, j'avais peur de me retrouvé devant l'aéroport.

Je ne sais pas comment on en est arrivé là, mais on s'est retrouvé dans un café autour d'un verre en train de rigoler tout les quatre. Nous avons fais les présentations, j'ai juste retenu le nom de celui qui m'ait l'air d'être le leader du groupe, Ryo. N'ayant pas très bien compris le nom des autres, je ne voulais pas écorché leur noms. Nous avons chacun fait des efforts pour se comprendre, ils avaient un traducteur japonais/anglais sur leur mobiles et j'avais mon application pour me fournir le vocabulaire dont j'avais besoin si nécessaire. Ils m'ont demandé si j'étais là pour le travail ou pas, le courant passait vraiment très bien malgré la barrière de la langue. Nous avons beaucoup rit, ils voulaient me faire croire que l'un d'eux était professeur d'anglais tout en ionisant la chose puisqu'on savait tous que ce n'était pas du tout crédible. Ils étaient très bons amis mais avaient tous une profession différente puisque l'un d'eux était encore étudiant, un qui travaillait en boutique et un autre était dans les bureaux.

Suite à ça, nous sommes allés chercher la voiture de Ryo dans un espèce de garage. Je ne pense pas avoir déjà vu ça en France puisque ce garage est un lieu où on peut y déposé sa voiture et la récupéré un peu plus tard. Ce service étant payant, sachant qu'ils n'avaient pas fini leur achats dans la galerie, j'étais vraiment reconnaissant de sa proposition de m'y conduire en voiture. Je pense que ce n'était vraiment pas très loin puisque nous sommes arrivé après seulement 5mins de route. C'était ma première vrai rencontre où l'échange allait plus loin qu'une simple demande de mon chemin, et je regrette beaucoup d'être parti comme un voleur à l'arrache en sortant de la voiture avec un simple merci/au revoir.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Entrée du musée

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Au moins avec ça je suis sûr que les jeunes japonais m'avaient comprit et que j'étais bien arrivé au bon endroit =D

Il est 14h, j'étais motivé pour un après midi chargé. A l'entrée du musée, il y a des casiers pour y déposer ses affaires, assez pratique puisque j'avais fais quelques courses durant la mâtiné. Puis on nous demande si on a une meilleure compréhension pour le japonais, l'anglais ou le français. J'étais assez surpris de voir que le français était dans leurs propositions, le but de cette question concerne la petite brochure d'explication du musée. Je voulais prendre des photos de ce lieu pour en garder un souvenir mais nous n'étions pas autorisé à ça. Ce lieu ne ressemblait pas vraiment à un musée, mais c'était plus une bibliothèque, tout était exposé sur des meubles ou étagères.

Mon attention fût portée sur le stand où deux japonais, un homme et une femme dessinaient des portraits façon manga. Ils avaient un classeur où on pouvait y voir quelques exemples, il y avait des portraits seuls, en couple ou en famille. Ils avaient chacun leur style de trait en plus d'avoir deux types de dessins, classique ou animé. J'avais une préférence pour le style animé de l'homme, j'ai voulu me prêté au jeu puisque ça me fera un petit souvenir du musée pour 1000JPY(7.40€). Il y avait quelques personnes avant moi et ils m'ont dit que j'avais environ 30mins d'attente, j'en ai donc profité pour continuer ma visite de ce lieu.

Il y avait un coin goodies pour ceux qui veulent ramener un souvenir, pour ma part, j'avais déjà prévu d'aller à Akihabara durant mon séjour, je n'ai donc pas fais d'achat de ce genre ici. Il y avait un coin dessin pour ceux qui veulent faire un début d'histoire, il y a une fiche technique pour aider ceux qui sont en manque d'inspiration ou de méthodes pour le tracé de crayon. Il y avait des ordinateurs pour voir les différentes étapes lors de la création de mangas, comment sont rajoutés les textes, les bulles de dialogues ou les corrections des détails si besoin. Il y avait beaucoup d'étagères de mangas, j'ai pu voir des séries plus ou moins récentes, il y en avait des très anciens. Il y avait aussi un coin avec des mangas du monde, c'est à dire qu'on en trouvait dans plusieurs langues comme le français, l'anglais par exemple. Bien qu'on pouvait lire tout ceux-ci à proximité des étagères, il y avait plusieurs salles de lecture afin de ne dérangé personne. Il y avait aussi beaucoup de gens qui lisaient à l'extérieur puisqu'il y avait une grande terrasse avec un stand si on veut consommer quelque chose.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La terrasse du musée, il faisait beau donc il y avait un peu de monde à l'extérieur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
On peut aussi y acheter à boire ou manger un morceau

Après avoir fais le tour, je suis retourné au stand où j'allais servir de modèle. J'ai demandé si c'était possible que je prenne une photo du stand puisque javais vu un panneau d'interdiction à l'entrée du musée, ça me fera un petit souvenir.
Arrivé à mon tour, je me suis directement assis sur la chaise, les mains sous la table. J'ai vraiment été agréablement surpris de le voir dessiné ma sacoche ainsi que ma montre alors qu'il n'avait plus la vision dessus.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Table où on m'a dessiné

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
C'est mouaaaaaaa

Pour éviter de faire un truc trop lourd à lire d'un coup, je procède à un post/endroit visité, je pense que ça rend la chose plus agréable à lire et ça évite qu'on reste planté 30mins devant l'écran à lire un truc.

Revenir en haut Aller en bas

Koinzell
Jānarisuto ✎ ジャーナリスト
Messages : 107
Date d'inscription : 31/03/2016
Age : 26
Localisation : Saint Etienne
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Voyage de Koinzell

Message par Koinzell le Mer 20 Avr - 21:45

Tony a écrit:Il était 15h, j'étais content d'avoir fait une visite de ce genre, c'est toujours un bon moment pour tout fan de mangas comme moi.
Je voulais ensuite visiter le Kyoto Gosho, c'est à dire le Palais Impérial de Kyoto, qui n'était pas très loin. Le nom japonais de ce lieu est vraiment impératif à connaître si on veut demander son chemin puisque j'ai eu pas mal de mal à me faire comprendre car son nom anglais n'est pas bien connu des habitants.

Ce palais à servit de résidence officielle de l'empereur jusqu'en 1868, le début de l'ère Meiji, car Tokyo devint la nouvelle capitale japonaise et donc la cour impériale migra vers le château d'Edo, l'ancien siège des shogun. Depuis, ce n'est qu'une résidence secondaire de la famille impériale.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Entrée du parc du palais

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Vous la voyez la profondeur du parc? Non? C'est normal c'est juste énorme

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Cet arbre est énorme hein? regardez aussi à côté comment c'est grand è_é

Je savais très bien que je ne pouvais pas visiter le palais en lui même car il faut faire une réservation à l'avance, mais je pouvais tout de même visiter l'immense parc qui occupait une surface de 51 hectares qui était tout autour de ce dernier. Je voulais malgré tout allé jusqu'au bout du parc jusqu'à l'entrée du palais afin de voir les bâtiments de mes propres yeux, j'ai donc entamé une longue marche qui semblait sans fin tellement c'était grand. Durant ma marche, j'ai pu constater qu'il y avait d'autres entrées, bien que je sois venu par l'entrée principale, il y en avait huit autres. J'ai croisé beaucoup de personnes et pas forcément des touristes, je comprends tout à fait les raisons qui peuvent donner envie aux gens de venir ici tellement l'endroit était paisible, calme, beau. Il y avait des gens qui faisaient un footing, d'autres du velo, je voyais aussi beaucoup d'enfants jouer au foot, base-ball, golf, badminton ou tout simplement jouer dans les petites flaques d'eau. On pouvait faire autre chose que le sport puisque j'ai aussi croisé une japonaise qui était en train de dessiner les différentes fleurs du parc, certains font de la méditation ou se reposaient tout simplement. Il m'aura fallut tout de même 45mins pour arrivé au bout, les murs qui entourent le palais m'ont parut tellement immense que j'avais l'impression d'être qu'une poupée à l'intérieur d'une maison en jouet.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
On voit pas mal de personnes qui sont là pour prendre du bon temps ainsi que les enfants qui s'amusent. J'aime bien cette photo personnellement

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Quand j'ai vu ces enfants marcher sur l'eau, je me suis demandé si ce n'étaient pas des ninja

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Japonaise qui dessine les fleurs

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
C'est trop grand par ici

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ce parc est aussi long en longueur que sur la largeur, sur ces photos c'est le mur qui entoure le palais(je reprécise, je n'étais que dans le parc) avec une des portes d'entrée

Revenir en haut Aller en bas

marinecelebrian
Otakumasutā ⭐⭐ オタクマスター
Messages : 453
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 25
Localisation : Entre 2 vignes de champagne
Voir le profil de l'utilisateur https://celebriannosekai.wordpress.com/

Re: Voyage de Koinzell

Message par marinecelebrian le Mer 20 Avr - 22:46

Le parc est magnifique!!! J'avais déjà envie de le voir, c'est pire maintenant....
Pareil pour le musée du manga, c'est sympa de savoir qu'ils en ont mis des étrangers, dont des français! *cocorico*

Revenir en haut Aller en bas

Koinzell
Jānarisuto ✎ ジャーナリスト
Messages : 107
Date d'inscription : 31/03/2016
Age : 26
Localisation : Saint Etienne
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Voyage de Koinzell

Message par Koinzell le Jeu 21 Avr - 20:34

Attention à ne pas confondre parc et jardin, moi je n'ai eu qu'accès au parc. Ce qui est surtout impressionnant c'est l'atmosphère que je ne peux décrire avec les mots, je pense que si je fermais les yeux j'étais bon pour l'autre monde tellement j'étais bien.
Le musée du manga est sympa et j'insiste vraiment sur le fait que c'est une bibliothèque, ça n'a vraiment rien d'un musée. Pour un étrangé qui ne comprends pas japonais, c'est surtout les divers activités qui seront intéressantes du coup(Se faire dessiné, voir sur ordinateur les logiciels de mise en pages des bulles/personnages, un atelier dessin avec un guide d'aides pour les débutants, etc...) car même si y a un petit coin avec des mangas du monde, on reste au Japon et donc la plupart des livres seront donc en japonais.

Tony a écrit:Le temps de ressortir du parc, il était déjà 16h30 et le seul coin qui me restait à visiter dans ma liste était le quartier de Gion. Étant donné qu'il était encore un peu tôt, j'ai choisis de faire le trajet à pied, ce qui permet de mieux voir ce qu'il y a tout autour. Je suis passé à côté de divers enseignes et il y a bien une chose que j'ai remarqué, quelque soit l'endroit où vous allez, vous êtes toujours accueilli avec le sourire. J'ai fais un petit tour dans un konbini 7eleven pour me prendre un café en canette de la marque BOSS.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Après une vingtaine de minutes, j'étais de retour au musée du manga et il y avait toujours autant de monde sur la terrasse.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

J'ai ensuite sorti ma carte et ai voulu essayé de retrouver le Nishiki Market pour y aller à pied. Après une vingtaine de minutes, j'étais content d'y être arrivé puisque pour la première fois de ma vie, j'ai pu comprendre le fonctionnement d'une carte.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

À partir de là, j'ai pu faire le chemin inverse de celui que j'avais fais le matin pour enfin arrivé dans le dernier quartier que je voulais visiter, Gion.
Je l'avais déjà remarqué lors de mon arrivé durant la mâtiné, mais il s'agit probablement du quartier le plus animé de Kyoto puisqu'il y avait encore une fois, une foule impressionnant de passants. Je voulais rester un petit moment dans le coin puisque je voulais voir ce que donne ce quartier de nuit. La rue principale comporte des magasins de tout genre, je pouvais y voir des lanternes tout le long des trottoirs de chaque côté et imaginais déjà ce qu'il se passera une fois que la nuit sera tombé.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Rue principale de Gion

J'ai voulu changer ma trajectoire pour me balader dans une ruelle qui avait un tout autre décor par rapport à ce que j'avais vu jusqu'à présent. Les bâtiments avaient un style traditionnel japonais, les habitants même étaient habillés dans le style japonais avec le yukata et les geta, j'avais l'impression d'avoir atterri dans un autre monde, un peu comme les films japonais qu'on peu voir à la TV. Je suis passé à côté d'un grand bâtiment qui ressemblait à un musée, ma curiosité m'a donner envie d'aller voir ça de plus près. Je me suis arrêté à l'entrée car d'après ce que j'ai compris, il s'agit d'un endroit pour ceux qui veulent découvrir les geishas, une des principales caractéristiques de Gion, on pouvait assisté à une représentation de celles-ci mais le droit d'entrée dont le prix était assez élevé m'a fait faire demi-tour. Je commençai à regarder les restaurants du coin pour y manger le soir. Il faut croire que c'est un quartier de luxe puisque le prix est bien plus élevé que la moyenne de ce que j'ai pu voir ailleurs, chose compréhensibles puisque les plats sont des beaux produits, on y trouve notamment du bœuf de Kobe.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ruelle de Gion

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ruelle de Gion

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ruelle de Gion

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ruelle de Gion

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Restaurant de la ruelle

Revenir en haut Aller en bas

Ezixel
Otaku - オタク
Messages : 149
Date d'inscription : 06/02/2016
Age : 22
Localisation : France
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Voyage de Koinzell

Message par Ezixel le Jeu 21 Avr - 21:16

Les rues ont l'air super propre 0__0

Revenir en haut Aller en bas

Koinzell
Jānarisuto ✎ ジャーナリスト
Messages : 107
Date d'inscription : 31/03/2016
Age : 26
Localisation : Saint Etienne
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Voyage de Koinzell

Message par Koinzell le Dim 24 Avr - 12:59

Elles n'ont pas l'air super propre, elles sont super propre.

J'ai oublié dans mon post précédent une photo que je mets là avant de passé à la suite!
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Entrée de la zone où on peut voir des représentations de geisha dans les bâtiments comme j'avais mentionné précédemment.

Tony a écrit:J'ai profité d'avoir un peu de temps pour faire une visite qui n'était pas dans mon programme, le Maruyama Park qui était au bout de la rue principale du quartier de Gion. Il y avait beaucoup de gens à l'entrée de ce parc dont je ne connaissais pas vraiment l'histoire. Je n'ai pas fais le rapprochement avec son nom puisque cet endroit ressemblait plus à un sanctuaire shinto qu'à un parc. J'ai effectivement retrouvé plusieurs éléments caractéristiques en plus d'avoir ressenti la même atmosphère que celui du sanctuaire présent dans la forêt de bambou que j'avais visité la veille. J'ai retrouvé le torii à l'entrée, il y avait des toro tout le long du sando, le chemin d'entrée du sanctuaire principale. Sur le chemin, il y avait un shinshi de chaque côté l'un en face de l'autre, il s'agit d'une statue d'animal située à l'entrée du sanctuaire pour le protégé. Puis j'ai retrouvé le Chozuya, le bassin d'eau présent pour se purifier avant d'arriver sur une grande place.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Entrée du parc qui est au fond de la rue principale de Gion

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Entrée du Maruyama Park

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Statues qui protègent le lieu

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Je pense que c'est pour faire une prière ici sans être sûr à 100%

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le chōzuya pour se purifier

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Si quelqu'un arrive à lire ce qui est marqué, pour ma part je n'ai malheureusement pas compris

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le sandō qui est la route qui mène au sanctuaire

J'ai aperçu en premier le shamusho qui est le bureau administratif du sanctuaire. En général, on peut y acheter des omamori, ce sont des amulettes de protection, généralement vendu sous forme de pochette rectangulaire dont la protection vient de ce qui est brodé sur le tissu. On ne doit pas ouvrir la pochette sous peine qu'elle perde son pouvoir. On les utilise pour passer ses examens, pour avoir de la chance, être en bonne santé, tout les problèmes de la vie. Comme je ne connaissais pas l'endroit, j'ai demandé aux personnes de ce bureau et il s'avère que j'étais bien dans un sanctuaire shinto, le Yasaka-Jinja, littéralement le sanctuaire de Yasaka. Il est aussi connu sous le nom de sanctuaire de Gion, c'est dans ce sanctuaire qu'est née le festival populaire Gion Matsuri après le mikoshi afin de lutter contre une épidémie en 869. Le mikoshi est une sorte de coffre dans lequel sont placés les reliques du sanctuaire, il est porté par les fidèles dans les abords du sanctuaire lors de processions, typiquement des matsuri pour attirer les faveurs de la divinité.
Je voyais des petites boîtes sur une table avec une affiche écrit en japonais, la seule chose que je comprenais, c'est que ça me coûterai 200JPY(1.48€). Je suis donc allé au shamusho afin qu'on m'explique ce qu'il faut faire. Il faut secouer la boîte, puis on fait sortir une baguette à travers un orifice prévu à cet effet. Il y a un numéro inscrit sur la baguette, on donne le numéro à une personne au shamusho afin qu'il nous donne un talisman sous forme de papier qu'il aura récupéré dans un tiroir correspondant au numéro tiré.
Pour ma part, il est dit que je vais avoir de la chance en amour, il faut donc que je mette le papier soigneusement dans mon portefeuille. Si toute fois on tire quelque chose de mauvais, il faut alors nouer le papier et l'attacher à l'endroit prévu pour ça afin de conjurer le sort.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Bureau de mikuji

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Mon mikuji qui dit que je vais avoir de la chance en amour

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ceux qui ont de mauvaises choses doivent le nouer ici afin de conjurer le sort

Je me suis ensuite dirigé vers le haiden, il s'agit d'un bâtiment construit devant le sanctuaire pour que les visiteurs puissent faire une prière. La manière de faire la prière peut varier selon les sanctuaires, je me suis encore une fois prêté au jeu et j'ai fais sonner la cloche, taper des mains avant de m'incliner.
J'ai terminé en allant faire un tour au honden, il s'agit du bâtiment principal et le plus sacré du sanctuaire shinto. A l’intérieur du honden, une représentation symbolique des kami ou des divinités shinto est conservée.
Cette petite visite du sanctuaire m'a conforté l'idée que j'avais de la religion shinto, j'aime vraiment beaucoup leur pratiques, les structures et l'atmosphère qui y règne en général.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le haiden, j'ai pu faire ma prière comme tout les japonais présent

Je suis sorti du sanctuaire en passant sous un torii, puisque ça veut dire que je quitte ce monde spirituel, pour arrivé au parc Maruyama. Ce que j'ai vu en premier, c'était les stands de takoyaki, il s'agit d'un mets de la cuisine japonaise se présentant sous forme de boulettes de pâte semblable à la pâte à crêpe contenant des morceaux de poulpe, cuites en moule, comme les gaufres. Il était 18h et je pense que c'était la fin de la journée pour eux puisqu'ils étaient en train de tout ranger. Il y avait beaucoup de gens qui étaient en train de prendre des photos, ce qui est tout à fait compréhensible, ce n'est pas pour rien si le parc est désigné patrimoine culturel du Japon, puis est recensé comme endroit de beauté pittoresque. J'étais vraiment content de pouvoir profité de ce coin alors que ce n'était pas du tout dans mon programme.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Je sort du sanctuaire en passant par le torii et je rentre dans le parc!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Quelques photos du parc

Je suis tombé sur une statue de Sakamoto et de Nakaoka, deux samuraïs ayant un rôle important lors du mouvement visant à renverser le shogunat Tokugawa pendant la période Bakumatsu.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Statues de Sakamoto et Nakoaka

Revenir en haut Aller en bas

Koinzell
Jānarisuto ✎ ジャーナリスト
Messages : 107
Date d'inscription : 31/03/2016
Age : 26
Localisation : Saint Etienne
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Voyage de Koinzell

Message par Koinzell le Mar 26 Avr - 21:29

Tony a écrit:Il était 18h45 et le soleil était en train de se coucher. Je suis donc retourné dans le quartier de Gion en attendant qu'il fasse nuit. La plupart des magasins étaient en train de fermés et les lanternes commençaient à s'allumer. Je n'avais plus rien à visiter et tout ce que je pouvais faire, c'était une balade dans la rue étant donné la clôture des boutiques.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Gion quand il commence à faire nuit(le rendu sur la dernière photo est bof car mon portable gère mal les photos dans le noir)

J'ai pris mon repas du soir dans un restaurant McDonald's étant donné que je ne voulais pas déboursé une fortune pour manger. Le verso de leur carte du menu était en anglais, j'ai eu un petit sourire quand j'ai lu "Smile 0JPY", on a donc droit gratuitement au sourire du caissier.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le smile à 0JPY(en dessous du 13)

J'ai pris un burger qu'on ne trouve pas en France, le Mega Mac qui n'était là que temporairement. Il s'agit d'un Big Mac, mais avec quatre steaks tout simplement. Comme dans tout les restaurants McDonald's au Japon, on peut acheter des chaussettes à rayures blanche et rouge qui représentent certainement ceux de Ronald McDonald's. J'ai remarqué une grande différence lors de la préparation de la commande par rapport à ce qu'on voit en France. Là où en France, nous avons nos portions de frite à moitié plein, au Japon, on a l'impression que tant qu'il reste de la place, il faut remplir, au point que ça déborde. Je me suis donc installé en salle pour manger et je voyais que la clientèle n'est pas la même qu'en France. En France nous trouvons principalement des jeunes ou des familles qui y vont pour les enfants, au Japon il y a beaucoup d'adultes, surtout des employés de bureau. Après avoir fini de manger, j'ai débarrassé mon plateau, et j'ai encore une fois vu une chose tellement simple mais si bien pensé. Le tri est quelque chose qu'on trouve même ici dans les restaurants McDonald's, il y avait une fente pour y versé nos glaçons restant ainsi que tout ce qui est liquide, une fente où on y jette la paille ainsi que le haut de couvercle qui est en plastique et une dernière fente pour le reste.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Voyez le Mega mac à 4 steaks xD

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Chaussette Mcdo

Il est 19h30, il fait à présent nuit, j'ai donc fais un dernier tour du quartier avant de prendre le métro pour retourné vers mon auberge. J'ai fais un tour dans le bâtiment de la tour de Kyoto, contrairement à ce qu'on pourrait penser, la tour à été construite au dessus d'un bâtiment. Ce bâtiment est composé de neufs étages et trois sous-sols. J'ai fais un tour au rez-de-chaussée où on y trouve des objets de souvenirs avec pleins de produits typique de Kyoto. J'ai ensuite fais un tour au premier étage, j'avais l'impression d'être entré dans un petit supermarché, il y avait tout types de produits, que ce soit de la nourriture, des ustensiles de cuisines, un coin papeterie. Après avoir repéré quelques produits, j'ai trouvé bizarre de ne pas voir le prix, j'ai donc demandé auprès de quelqu'un qui passait dans les rayons et il m'a dit que c'était 100JPY(0.74€). Il s'agissait d'un 100-yen shop, c'est-à-dire une boutique où tout est à 100JPY.
En réalité, les produits coûtent 108JPY(0.80€) car il faut savoir qu'au Japon, mis à part dans quelques domaines comme la restauration par exemple, les prix affichés sont hors taxe. Actuellement, la taxe est de 8% et elle passera à 10% d'ici quelques années.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Kyoto Towe la nuit

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Les premiers étages sont plus commerçant mais les étages au dessus c'est un hôtel aussi

En arrivant à l'auberge, je discute avec le jeune japonais de la réception comme chaque fois que je passe en bas. Nous avons principalement parler de ma journée et après lui avoir dit que je voulais voir le sommet de la tour de Kyoto, il m'a donné un bon de réduction pour avoir mon entrée a 700JPY(5.12€) au lieu de 770JPY(5.64€), ce qui fait une réduction de 10%, toujours bon à prendre.

Ma deuxième journée fini, dites-moi si vous avez des idées d'améliorations conçernant ma façon de raconter mon voyage, autrement je continu comme ça.

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum