PARASITE - la maxime

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Avez-vous aimé PARASITE?

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 0
marinecelebrian
Otakumasutā ⭐⭐ オタクマスター
Messages : 453
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 25
Localisation : Entre 2 vignes de champagne
Voir le profil de l'utilisateur https://celebriannosekai.wordpress.com/

PARASITE - la maxime

Message par marinecelebrian le Mar 19 Juil - 18:25


PARASITE
 

      Informations
     
  • Nombre d'épisodes : 24
  • Dates de diffusion : Octobre 2014 - Mars 2015
  • Studio : Madhouse
  • Source : Manga (de Iwaaki Hitoshi, 10 volumes)
  • Où le trouver : VOSTFR : Crunchyroll

Synopsis


Shin'Ichi Izumi est un lycéen tout à fait banal, jusqu'à ce qu'une "rencontre du troisième type" bouleverse sa vie, un soir de printemps... Alors que la vie sur Terre suit son cours normal (ou anormal, ce n'est qu'une question de point de vue...), de mystérieux parasites débarquent aux quatre coins du Japon (ou du globe?)... Leur but? "Voler" le cerveau du premier humain qu'ils rencontrent pour en prendre le contrôle... C'est ce qui devait arriver à ce pauvre Izumi... Heureusement pour ce dernier, les choses ne se vont pas se passer comme prévu, car le parasite, qu'il nommera plus tard "Migi", va se loger dans son bars droit!!
C'est ainsi que deux consciences vont devoir cohabiter au sein d'un même corps: celle de Shin'Ichi et d'un extra-terrestre aussi drôle que dangereux! Très vite, notre tandem se rendra compte de l'existence des autres parasites et de leur danger pour l'humanité...  (source Manga-News)






     Trailer
 



     Opening
 



Mon avis


Me voilà de retour avec un de mes animes préférés, découvert l'année dernière en cours de diffusion. Les animes d'horreur ne sont pas forcément mes chouchous (je réagis difficilement face à ce type d'anime), donc pour qu'il arrive à un tel stade, ça montre la perfection qu'il atteint !
On suit donc l'histoire de Izumi Shin'ichi, un lycéen banal, proche de ses parents et de son amie (et un peu plus) Satomi. Durant une nuit, Migi, une forme de vie extra-terrestre, va bouleverser sa vie en prenant la place de son bras droit (alors qu'il voulait lui parasiter le cerveau). Ils vont donc devoir apprendre à cohabiter dans le même corps ! Le jeune homme va voir son comportement évoluer au fur et à mesure du temps, passant d'un garçon social et équilibré, à un comportement solitaire et perdant toute sensibilité émotionnelle... Migi, quant à lui, s’accommode de sa condition. Il a un sang-froid à tout épreuve, un détachement à tout ce qui ne le concerne pas (ni Shin'ichi quand même, il tient à sa vie), mais il est surtout très curieux, cherchant à comprendre un maximum le monde dans lequel il a atterri, en lisant un maximum d'ouvrages ou même en surfant sur Internet.
Murano Satomi est donc une camarade de classe et amie de Shin'ichi. Une relation naît entre les deux adolescents, mais l'arrivée des Parasites, et surtout de Migi, va rendre difficile leur histoire (forcément). Elle est le point de retour de Shin'ichi, lui permettant de ne pas délirer dans les moments difficiles.
Enfin, qu'est-ce que sont les parasites? Ce sont des sortes d'extra-terrestres dont la provenance n'est pas spécifiée. Ils tombent du ciel dans une sorte de petite peluche, qui leur sert d’œuf. Quand ils en sortent, ils ressemblent à un petit vers et doivent absolument pénétrer dans le corps d'un mammifère, de préférence un humain, afin d'en prendre le contrôle en pénétrant dans le cerveau. La conscience de l'être parasité disparaît alors. Son seul besoin : dévorer des être humain. Même s'ils arrivent à se fondre dans la foule lorsqu'ils ne sont pas en crise « je dévore tout », ils ne peuvent cacher leur présence des autres parasites. Certains s’intègrent dans la société humaine, tout en restant insensible à leur environnement.





Le début a tendance à être plutôt drôle, surtout avec la cohabitation entre cet extra-terrestre envahissant et un Shin'ichi social et altruiste. Derrière ça, nous retrouvons des dialogues proches de la philosophie, principalement sur la qualification du vivant, Migi voulant survivre et expliquer de manière détaché le comportement de ses congénères, et Shin'ichi rejetant cette réalité et refusant de voir des humains se faire dévorer. Avec le temps, les deux personnages, pourtant si différents, vont finir par s'entendre et même s'apprécier, voulant chacun en apprendre un maximum sur l'autre.
Le plus gros choc, le plus gros événement de la série, va provoquer un changement de comportement notoire chez Shin'ichi, qui va finir par s'approcher de la vision des parasites : il devient froid, insensible, solitaire.... Ce qui change de ce qu'on a l'habitude de voir dans les mangas, avec des héros parfaits. Cela va provoquer chez nous de nombreuses questions, de nombreuses interrogations, sur nos actions, notre environnement, notre vision du monde.





De nombreux thèmes sont abordés dans l'oeuvre. Tout d'abord, l'amour et les problèmes adolescents, que traverse Shin'ichi en tant que lycéen lambda (du moins au début). Bien évidemment, on retrouve aussi la peur des hommes face à l'inconnu : la découverte de ces parasites va provoquer une certaine tension, entre ceux qui y croient et ceux qui ont vu cette réalité, et ceux qui crient au complot. Par conséquent, le thème de la tolérance est également abordé. Shin'ichi nous montre tout d'abord les parasites comme des monstres insensibles, assoiffés de viande humaine. Puis cela changera petit à petit, en lien avec un autre thème, beaucoup plus important et fil conducteur de l'oeuvre. En effet,  il semblerait que le thème le plus important soit celui de l'environnement, de l'emprunte de l'homme et du respect envers la nature. Et ce tout le long de l'histoire, rendant le tout extrêmement dans l'actualité, alors que le manga dont il est tiré a plus de 20 ans !





Bon, après, c'est un anime d'horreur, et les âmes sensibles devront s'abstenir de le regarder. Les parasites sont de véritables monstres, et la réalisation de l'anime met cet aspect parfaitement en évidence : c'est gore, le sang gicle quand il faut, on voit les transformations des humains en chose plutôt ignobles (autant le dire, c'est pas joli joli comme design!). Et Shin'ichi n'est pas en reste : il finit par chasser les parasites, et donc il devient aussi dangereux et est même considéré comme leur ennemi naturel ! En plus des compétences spéciales de Migi, il va aussi développer ses propres capacités surhumaines.





En ce qui concerne l'anime directement, on peut noter un très bon travail de modernisation des traits par rapport au manga (le design des années 90, ça plait plus beaucoup), mais aussi au niveau de l'équipement et du cadre de vie : non, vous ne verrez pas de minitel, de téléphones gros comme une cabine téléphonique... Tout est fait pour qu'on ait l'impression que ça se passe à notre époque.
L'animation en elle-même est excellente, que ce soit au niveau des passages plus calmes, proches du slice of life, ou dans les combats. D'ailleurs, contrairement à beaucoup d'animes aujourd'hui, la censure n'est pas trop présente dans la version streaming (et je n'ai pas encore eu le temps de regarder l'anime en version physique).





L'OST en elle-même, signée Arai Ken, est aussi très très très bonne (je l'écoute d'ailleurs en écrivant la critique!), même si pas toujours en adéquation avec la scène. Puis ça change, on retrouve beaucoup d'electro. Comme dans l'opening, interprété par l'excellent groupe Fear, and Loathing in Las Vegas, qui est une véritable pépite musicale (et je reste persuadé que c'est aussi un de leurs meilleurs titres, mais là n'est pas le sujet).

Enfin, l'anime est sorti en version collector en France, chez Black Box Editions, et était disponible à Japan Expo. Et contrairement à certains éditeurs, eux ne se foutent clairement pas de votre gueule : on retrouve ainsi 6 affiches (180 * 280 mm), un artbook de 140 pages avec des illustrations, la présentation des personnages et des épisodes, un coffret de 4 DVD et un de 3 Blu-ray, contenant l'intégrale de la série, et le CD de l'OST. Le coffret regroupant le tout est une petite perfection, dans lequel rien ne se ballade, dans un carton plutôt solide. Tout ça pour 49,99€. Quasi donné, faut le dire, surtout quand on voit la concurrence...








Le mot de la fin

Parasite est une petite perfection, aussi bien scénaristique que visuelle. Je ne peux que conseiller cet anime au fan du genre, et à tous les curieux. L'évolution du personnage principal, ses interrogations et ses choix, sont très bien mis en valeur, que ce soit dans ses erreurs ou dans ses réussites. Les différents thèmes abordés permettent de toucher un très large public, tant que vous n'avez aucune aversion pour la vue du sang.



Revenir en haut Aller en bas

Tetsuko
Masutā ♕ マスター
Messages : 709
Date d'inscription : 04/02/2016
Age : 21
Localisation : Paris
Voir le profil de l'utilisateur http://nihon-ga-suki.forumactif.org

Re: PARASITE - la maxime

Message par Tetsuko le Sam 23 Juil - 23:48

Punaise il faut vraiment que je le vois celui là aussi !! Merci @marineclebrian pour cette fiche très complète !

Smile 


(PS : il y a une image qui a sauté je crois ^^)

Revenir en haut Aller en bas

Kanrisha
Masutā ♕ マスター
Messages : 57
Date d'inscription : 23/07/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Re: PARASITE - la maxime

Message par Kanrisha le Dim 24 Juil - 0:09






Critique ajoutée dans le glossaire ! Merci pour cette très belle fiche. lapin 10


_________________
Pour toutes questions n'hésite pas à contacter un membre du staff ! coeur


Compte géré par les administrateurs Tetsuko et Saikiro - Pour vous servir lapin 10

Revenir en haut Aller en bas

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum