L'oiseau bleu - Takashi Murakami

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Au_Rayon_Mangas
Otaku no ko - オタクの子
Messages : 18
Date d'inscription : 05/09/2016
Localisation : Francfort, Allemagne
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCobPg9SUVdJvU505WPPT3eg

L'oiseau bleu - Takashi Murakami

Message par Au_Rayon_Mangas le Ven 9 Sep - 12:05

Titre VF : L’oiseau bleu
Titre VO : 青い鳥~わくらば~
Dessin : MURAKAMI Takashi
Scénario : MURAKAMI Takashi
Editeur VF : Ki-oon
Collection : Latitudes
Type : Seinen
Genre : Tranche-de-vie, Drame
Editeur VO : Shôgakukan
Prépublication : Big Comic Original
Illustration : n&b + couleurs
Origine : Japon - 2014



I.Synopsis

L’Oiseau bleu s’ouvre sur la représentation d’un jeune couple idyllique. Il y a Naoki le père, Yuki la mère et Shu le très jeune fils. Tous trois passent une journée idéale faite de pique-nique, ballade dans un près et autre chasse aux libellules.

Mais après seulement quelques pages, cette douce ambiance va brutalement voler en éclat. En effet, sur le chemin du retour un accident de voiture va faire basculer nos personnages dans le drame.

Il va coûter la vie au petit Shu, le père se retrouve dans le coma, et la mère à priori indemne est plongée dans une grande confusion, oubliant par exemple à maintes reprises que son propre fils est décédé. On la verra par exemple se rendre à l’arrêt de bus, pour y chercher son défunt fils.

Commence alors un parcours du combattant pour la mère, devant faire face à l’absence de son fils, tout en étant chaque jour au chevet de son mari, avec l’infime espoir que celui-ci se réveille un jour.


II.Analyse

Avec L’Oiseau bleu, Takashi Murakami aborde des thèmes très adultes et assez rarement traités dans les mangas. En effet, les sujets principaux sont ici la perte d’un être cher et le vide quasiment insurmontable qui en résulte, le syndrome d’éveil non répondant, illustré par la situation du mari, ou encore, l’inefficacité des établissements hospitaliers envers les patients complètement dépendants.
On pourrait croire que la lecture de l’Oiseau bleu soit laborieuse du fait de ces thématiques sombres, mais pourtant il n’en est rien. En effet, le drame est en permanence contrebalancé par des personnages comme celui de la mère, qui arrive malgré tout à garder espoir et à se donner comme mission le rétablissement de son mari.
De plus, les dessins ont un trait assez enfantin et rond, ce qui est typique chez Takashi Murakami. Ainsi, même si l’auteur nous sert une histoire dure, l’aspect graphique, lui, nous transmet de manière étonnante une sensation d’espoir, et comme un message en filigrane qui nous dirait qu’il faut aimer et profiter de la vie, et que, d’une certaine façon, certaines choses peuvent transcender la mort.

III. Conclusion

Ainsi, si vous souhaitez découvrir un manga humain et touchant, l’Oiseau bleu de Takashi Murakami est fait pour vous.

IV.Bonus

Si vous souhaitez voir l’analyse en vidéo, c’est par ici :

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires
 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum