Trinity Blood

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Avez vous aimé Trinity Blood (note sur 5)

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 0
marinecelebrian
Otakumasutā ⭐⭐ オタクマスター
Messages : 453
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 25
Localisation : Entre 2 vignes de champagne
Voir le profil de l'utilisateur https://celebriannosekai.wordpress.com/

Trinity Blood

Message par marinecelebrian le Lun 22 Fév - 14:46



Synopsis : Après l’Armageddon qui dévasta le monde il y a 500 ans, une nouvelle race fit son apparition : les Methuselah(descendants de colons humains installés sur Mars, touchés par un virus, avec une nanotechnologie développée augmentant leur longévité), des vampires avides du sang des rescapés terrans ! Une véritable guerre se déclenche entre les deux clans.
De nos jours, le Vatican veille à maintenir la paix entre les deux communautés en créant l'AX, organisation puissante faite de prêtres et de religieuses combattants.
Abel Nightroad, un prêtre appartenant à la division AX du Vatican, est chargé de faire la chasse aux vampires malfaisants.
Sous son air inoffensif, voire maladroit, Abel cache en fait une très grande puissance. Il est en effet un krsnik, un être qui a le pouvoir de se transformer progressivement en un vampire qui se nourrit exclusivement du sang d'autres vampires. Son chemin va croiser celui d'Esther, une jeune religieuse, qui l'aidera dans sa lutte. La survie de la race humaine dépendra de leur combat. (crédits Manga-news)



Manga en cours (18 volumes aujourd'hui, chez Kana)
Tiré d'un light novel écrit par Sunao Yoshida entre février 2001 et décembre 2004 (12 volumes).
Manga : dessin par Kiyô Kûjo depuis 2003 dans Monthly Asuka, sous la supervision de Sunao Yoshida jusqu'à son décès le 15 juillet 2004 à 34 ans.



Avis: C'est difficile d'écrire sur un tel manga. Pourquoi donc me demanderez-vous? Tout simplement car nous sommes face à un univers extrêmement riche, avec des personnages passionnants, et une géopolitique complexe.

Pour cela, j'ai décidé de ne parler que des personnages principaux, que l'on suit depuis le premier volume. Il y a autour d'eux un très grand nombre de personnages très complexes et importants. Je n'ai pas envie de me lancer dans d'autres descriptions, de peur de spoiler des informations importantes.
Abel Nightlord est un prêtre au Vatican, proche de Dame Caterina, secrétaire d'Etat du Vatican et Duchesse de Milan. Cet homme, qui semble maladroit au premier abord, est en réalité un krsnik, c'est-à-dire une évolution du vampire à la puissance extrême, se nourrissant du sang de ces mêmes vampires.
Ester Blanchett est une orpheline abandonnée dans une église hongroise, et elle grandit aux côtés des bonnes soeurs et de la Mère Supérieure dans l'orphelinat. Mais elle assiste au massacre de tout son entourage. Elle rencontre Abel quelques temps plus tard, quand elle tue le général qu'il visait. Elle cache un véritable secret, qu'elle ignore elle-même.
Tres Iqus est un cyborg qui est souvent au côté d'Abel, mais aussi garde du corps de la Duchesse. Il est quasi invincible. Il a des émotions humaines, mais il cherche régulièrement à la cacher et répète souvent " Je suis une machine".




Au niveau géopolitique, Trinity Blood est tout aussi délicat. Nous avons deux populations différentes : les terrans (les humains en quelque sorte) et les methuselahs. Comme dit dans le résumé, ce sont des descendants devenus des vampires. Il y a donc une division des territoires entre les deux parties. Les terrans sont gouvernés par le Vatican, qui prône valeurs et foi d'une Religion proche du christianisme. Beaucoup de leurs territoires cherchent à lutter contre les methuselahs. Ces derniers n'ont en réalité qu'un seul territoire, Tzara Methuselute, dirigé par Augusta Vradica. Cet empire est en équilibre fragile, et tente de s'entendre avec le Vatican.

C'est bien trop simple si on s'arrêtait là, hein? Mais en fait, il existe aussi des tensions dans chaque partie!
Dans le Vatican, il y a deux sections principales. L"AX, dont fait partie Abel et Tres, fondé par Caterina, cherche à créer une alliance pacifique avec les methuselahs. Par contre, le Bureau de l'Inquisition, dirigé par le cardinal Di Medici, veut détruire les vampires et les opposants au Vatican.
De l'autre côté, il y a aussi deux mouvements chez les methuselah. L'impératrice Augusta veut un traité de paix avec le Vatican, et communique avec l'AX via des émissaires. Mais il existe une faction principale qui veut combattre les terrans, et empêcher les pourparlers.

Ca fait déjà un petit bazar. Mais en plus, on remarque une nouvelle organisation, le RozenKreuz, qui regroupe des terroristes puissants, aussi bien vampires qu'humain, et même un krsnik, Caïn, qui n'est rien d'autre que le frère d'Abel. Ils ne cherchent qu'une chose au premier abord : détruire, faire peur au monde. Et ils sont près à manipuler tout le monde pour cela.





Dans ce petit capharnaüm, on peut déjà voir que les methuselah ne sont pas considérés uniquement comme des monstres sanguinaires. On pourrait penser que ce serait une simple guerre, mais les sentiments de chacun font énormément jouer.

En effet, les methuselah sont des monstres qu'aux yeux des terrans. Ce sont ces derniers qui ont développé cette haine, par le racisme et les stéréotypes qu'ils transportent sur ces "monstres". On comprend presque ce désir de vengeance lorsqu'on remarque la stigmatisation qu'ils subissent. Et forcément, une partie d'entre eux font pareil, se considérant comme une race supérieure de part leur immortalité et leurs pouvoirs.
Mais on assiste chez les terrans de prises de conscience, comme avec Esther : cette jeune fille qui voit son lieu de vie détruit par les methuselah finit par les haïr et à les considérer comme des monstre, mais au fur et à mesure de ses aventures et des situations dans lesquelles elle va se trouver, elle va comprendre qu'ils ne sont en fait, pas différents des humains. Elle essayera au fur et à mesure de montrer cet aspect.
Abel n'est pas en reste. S'il voulait, il pourrait tuer tout le monde, détruire ce qu'il veut par son pouvoir de krnsik. Mais c'est un  grand émotif, et a les mêmes sentiments qu'un humain "normal". Il est très altruiste, et pense beaucoup aux autres avant de chercher à se protéger. De plus, il a peur du regard des autres et de lui-même, de la bête qu'il est, qu'il déteste du plus profond de son âme.



                                                                                          


Comme vous pouvez le voir, l'histoire est complexe, mais tellement passionnante. On ne se lasse pas une seconde, et les volumes s'enchaînent à une vitesse folle. Le seul truc, c'est qu'il ne sort qu'un volume par an au Japon, et donc le temps d'attente est souvent long. Mais on est largement récompensé, donc on patiente!


Les dessins sont aussi très beaux. Les visages sont certes particuliers, mais Kiyô Kûjo a de véritables capacités dans le dessins des détails, des paysages et des vêtements. Certaines planches sont de véritables oeuvres d'art. Et le pire, c'est qu'elle continue de s'améliorer, ainsi que dans la mise en scène des scènes d'action (qui était un peu moyenne au début).





Bref, tout vaut le coup d'oeil dans ce manga. L'histoire est passionnante et on retrouve de nombreux rebondissements. Les personnages sont tous géniaux, et rien n'est soit blanc soit noir : ils ont tous une part sombre contre laquelle ils décident ou non de se battre, afin d'améliorer les relations ou d'atteindre leurs objectifs. Je ne peux que vous conseillez de lire ce manga!!





Je terminerai quand même par une petite précision sur le genre. En effet, comme vous pouvez le voir, je l'ai rangé dans la catégorie shojo, alors qu'à la lecture de mon avis, vous pourriez penser être en face d'un bon shonen. En fait, j'ai décidé de suivre le mouvement japonais, car Trinity Blood est prépublié dans un magazine shojo. Mais en France, Kana a décidé de le vendre dans sa collection Dark Kana, qui regroupe les shonen sombres, noirs, un peu plus matures. Plusieurs raisons pourraient l'expliquer. Tout d'abord, le lectorat shonen en France est en réalité mixte, donc le vendre comme tel permet d'attirer un public plus large. Il se peut aussi que Kana ait reconsidéré le genre par les thèmes principaux du manga (complots, trahisons, aventure...). Enfin, une raison tout aussi probable, concerne le genre shojo en France : les mangas en rapport avec cette appellation ont souvent des mauvaises ventes, car le lectorat français semble associer shojo avec "amourettes niaises au lycée", alors que ce n'est pas le cas au Japon. Donc je terminerai en vous rappelant que les appellations, en France, ça sert à rien : lisez Trinity Blood, c'est tout!




Dernière édition par marinecelebrian le Dim 20 Mar - 19:31, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Tetsuko
Masutā ♕ マスター
Messages : 716
Date d'inscription : 04/02/2016
Age : 21
Localisation : Paris
Voir le profil de l'utilisateur http://nihon-ga-suki.forumactif.org

Re: Trinity Blood

Message par Tetsuko le Lun 22 Fév - 20:25

Hello,

Merci beaucoup pour ton article ! Il est très complet ça donne encore plus envie de le lire Smile J'aim beaucoup les histoires centrées politiquement ( allez savoir pourquoi je n'aime pourtant pas la politique ... ) avec des personnages avec un caractère bien à eux ! Et vue tout ce que tu en dis sur ce manga, ça me donne vraiment envie de me remettre à en lire un, et de recommencer avec celui là ! Allez je l'ajoute à ma liste pour quand j'aurai un peu de temps pour moi ! Merci waaaw

Revenir en haut Aller en bas

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum