Psycho-Pass

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Avez-vous aimé Psycho-Pass ? (note sur 5)

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
 
Total des votes : 1
marinecelebrian
Otakumasutā ⭐⭐ オタクマスター
Messages : 453
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 25
Localisation : Entre 2 vignes de champagne
Voir le profil de l'utilisateur https://celebriannosekai.wordpress.com/

Psycho-Pass

Message par marinecelebrian le Mer 9 Mar - 12:46



Synopsis : Dans un avenir proche, afin de minimiser les crimes, le gouvernement a mis en place le système Sibyl, qui permet de scanner régulièrement l'état nerveux, appelé Psycho-Pass, de n'importe quel être humain. Au sein du département de la sécurité publique, une section d'investigation criminelle particulière a ainsi vu le jour et est chargée d'appréhender toute personne jugée potentiellement dangereuse par Sibyl. Sortie première de sa promotion, la jeune Akane Tsunemori rejoint les rangs du CID en tant qu'inspectrice et se voit dès le départ envoyée sur le terrain pour une mission d'arrestation. Épaulée au fil de ses enquêtes par des criminels latents qui ont préféré être muselés par le gouvernement plutôt que d'être en cellule d'isolement, Akane va découvrir des failles dans le système Sibyl et mettre en doute la légitimité d'une utilisation aveuglée de ce dernier.   (Animeka)




Avis :
On suit ici la jeune Akane Tsunemori, tout juste diplomée et affectée à l'unité 1 en tant qu'inspecteur. D'aspect frêle, elle se révèle au début de l'histoire assez naïve, mais pas bête pour autant. Elle ne connait pas réellement le métier dans lequel elle s'est lancé, selon les recommandations du système Sibyl. C'est au côté de l'inspecteur Ginoza Nobuchika, son supérieur, qu'elle apprendra sur le terrain, et elle montrera de fortes capacités de déduction. Ce dernier, de nature froide au premier abord, est en fait angoissé par la couleur de son psycho-pass. Il fait tout pour qu'il reste le plus clair possible, car il connaît trop de personnes qui sont passés du côté sombre.
Au côté de ses inspecteurs, les exécuteurs sont des personnes dont le psycho pass est sombre, et considérés par la société (et surtout par le système Sybil) comme des criminels latents. Il y en a 4 dans chaque unité, et Kôgami Shinya est l'un de ceux de la première. Ancien inspecteur et collègue de Ginoza, il a vu son psycho-pass s'assombrir suite au meurtre de l'exécuteur sous ses ordres. Il est très intelligent, a aussi une forte capacité de déduction, et refuse de se courber face à Sibyl. A ces côtés, nous trouvons 3 autres personnes aux forts tempéraments. Masaoka Tomomi, ancien inspecteur lui aussi (oui, c'est un métier dangereux pour son psycho-pass on dirait), est le senior du groupe : il a vu la naissance du système Sybil, des dominators et de la police comme elle est aujourd'hui. Il a toujours rejeté cette vision de la société. C'est la figure paternelle du groupe, toujours à aider les plus jeunes, exécuteurs comme inspecteurs. Kagari Shûsei, quant à lui, est un peu le bout-en-train de l'équipe : taquin, joueur, désinvolte dans son attitude, il cache en réalité une véritable haine pour le système. Kunizuka Yayoi est une ancienne musicienne, elle finit en centre pour améliorer son psycho-pass. Elle avait tout d'abord refusé d'entrer dans l'unité 1. Suite à la persévérance de Kôgami (encore inspecteur à l'époque), et après avoir compris qu'elle ne sortirait jamais de ce centre, elle rejoint la section. Enfin, Karanomori Shion est une criminelle latente qui est chargée de la surveillance de la santé des employés, mais elle participe aussi aux enquêtes grâce à ses compétences informatiques.
Enfin, le gros méchant de la saison 1, c'est Makishima Shôgo : être passionnant et charismatique, c'est un criminel asymptomatique (je vous laisse découvrir ce que c'est en regardant la série). Il veut renverser le système Sybil, et s'amuse beaucoup avec l'unité 1. Il s'amuse beaucoup avec Akane et Shinya, ce dernier lui est lié et est obsédé par Makishima.




Les armes sont également spéciales. Les unités de police, inspecteurs comme exécuteurs, utilisent des dominators, des sortes de pistolet intelligents. Il mesure le coefficient de criminalité de la personne ciblée, et en fonction du niveau, se mettra automatiquement en version non-létale ou létale.




Ce monde est proche du nôtre. On est au XXIIème siècle, toute la ville est informatisée. La police municipale est remplacée par des robots, qui surveillent les faits et gestes de chacun. Des radars/caméras mesurent les psycho-pass de chaque habitant, afin d'appréhender au plus vite les personnes ayant un coefficient de criminalité de se balader tranquillement en ville.
Tout est sous le contrôle du système Sybil : aussi bien l'avenir de chacun, que son quotidien et sa sécurité. Au premier abord, ça semble être parfait : plus besoin de se creuser la tête sur notre avenir par exemple, tout sera choisi en fonction des résultats aux examens et entretiens. La criminalité a bien baissé en plus, et à part quelques crimes, la ville est calme. La ville de rêve en théorie. Mais ce qui se cache derrière cette paix est en réalité un monstre, un cauchemar, une horreur dont il faudrait se séparer. Mais comment faire, alors que chacun est heureux ainsi ? On est face à une véritable allégorie de la société utopique comme nous pourrions en rêver, et dont la majorité des citoyens ne veulent pas se débarrasser.
Mais est-ce vraiment le cas ? En effet, au fur et à mesure de l'histoire, on rencontre ces individus mis sur le côté de la route pour le bien être de la société, nous montrant ainsi l'arrière du décors. Ils ne peuvent être heureux ainsi. De même pour les exécuteurs, qui sont obligés de vivre ensemble au même endroit, sans avoir le droit de sortir sans inspecteur : une véritable prison dorée. Et ce n'est pas comme si ils avaient l'espoir de voir leur psycho-pass s'éclaircir : aucune seconde chance n'est donné. Si ton coefficient de criminalité est bon, tu vis. S'il est élevé, tu es criminel latent et tu as ta vie encore plus encadrée que les autres, voire même une entrée dans un centre, dont il est presque impossible d'en sortir. Et si ce coefficient est très élevé, c'est la mort, tout simplement.




Et puis même : pourrions-nous être réellement heureux si notre vie est toute tracée par un système indépendant de notre propre volonté ? Est-il possible de garder ce système tout en donnant un  libre-arbitre à chacun d'entre nous ? C'est la problématique auquel Akane devra faire face, particulièrement lorsqu'elle découvrira la réalité derrière le système Sibyl. La société est réellement aliénée par le système en place, à cause de cette robotisation, de cette absence de besoin de réfléchir, de se poser des questions. Ils ne réfléchissent plus sur la morale, puisque de toute façon, Sibyl aura la réponse à tout ça.




Cela nous fait également beaucoup réfléchir sur notre propre condition, et la probabilité que cela devienne réalité (et elle est bien plus forte qu'on ne veut bien le croire...). D'ailleurs, pour appuyer ces propos, de nombreux philosophes sont cités dans cet anime (Marx, Confucius, Pascal, Nietzsche... Mais aussi des auteurs comme Shakespeare).




Esthétiquement, c'est magnifique. Le chara-design est réalisé par Amano Akira, la dessinatrice de Reborn !, donc autant dire que c'est magnifique. Bon, c'est pas très très objectif, puisque c'est ma dessinatrice préférée. Mais les décors, la lumière, tout est bon. Puis Shinya et Ginoza sont tellement sexy... Pardon.
Les OST et génériques sont excellents aussi : Ling Tosite Sigure et Nothing's Carved in Stone s'occupent des openings, et EGOIST des ending. Ca c'est du bon nom déjà!!

La seule critique qu'on pourrait faire serait le déroulement de l'histoire : si vous êtes un grand habitué des scénarii SF, il n'y aura pas beaucoup de surprises. Mais tentez quand même, vous passerez un bon moment !!

Il existe aussi une saison 2 et un film. J'ai trouvé la saison 2 moins bonne que la S1, mais ça reste sympa à regarder. Le film est la suite de ces deux saisons, et est génial. Il répond à quelques questions par rapport aux personnages, et on en revoit certains. Un jeu est aussi sorti au Japon sur PS4 et Xbox One, et sera disponible en Europe pour la fin de l'année!

Bref, si vous aimez les animes qui vous vont un minimum creuser la tête, la SF, et les beaux dessins, foncez ! En plus, le premier coffret de la S1 va sortir en bluray/DVD, et il est disponible sur ADN. Vous n'avez aucune excuse !


Dernière édition par marinecelebrian le Dim 20 Mar - 19:27, édité 2 fois

Revenir en haut Aller en bas

Saikiro
Masutā minarai ♔ マスター見習い
Messages : 206
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 21
Localisation : Paris
Voir le profil de l'utilisateur http://www.clementbelliot.fr

Re: Psycho-Pass

Message par Saikiro le Mer 9 Mar - 13:05

Merci Marine pour ce review Smile

Je suis du même avis que toi concernant la s2 par rapport à la s1, elle m'a beaucoup moins intéressée :/.
Cet anime représente bien la problématique "qu'adviendrait-il de notre société si la technologie et l'IA y prenaient une place primordiale ?" et on voit que ce n'est pas de tout repos :p.

J'avais complètement oublié l'existence du film, merci de me l'avoir rappelé ça me donne l'occasion de le mettre de côté Smile

Revenir en haut Aller en bas

Ezixel
Otaku - オタク
Messages : 149
Date d'inscription : 06/02/2016
Age : 22
Localisation : France
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Psycho-Pass

Message par Ezixel le Mer 9 Mar - 16:25

L'opening de la saison 1 est une tuerie !
J'ai adoré la S1 avec un méchant assez emblématique et sadique, même si à la fin il devient complétement stupide.
La S2, je l'ai détesté, méchant nul, aucune réelle progression dans une problématique ou de la remise en cause du système ou même de la progression de l'héroïne, juste un "c'est lui le méchant tue le, fin".
Je n'ai pas vu le film malheureusement.

Concernant les problématiques de l'anime, il n'y a pas grand chose à dire. C'est du vu et du revu. Parlons du grand classique qu'est Matrix, qui a la même histoire de base. Monde dirigé par les machines. Je pourrai aussi parler de Blade Runner, iRobot, Deus Ex Machina, mais bon revenons au monde des animes Very Happy

A part ça , j'ai trouvé dommage que les armes tuent en un tire les méchants, ça retire tout suspense...

Revenir en haut Aller en bas

marinecelebrian
Otakumasutā ⭐⭐ オタクマスター
Messages : 453
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 25
Localisation : Entre 2 vignes de champagne
Voir le profil de l'utilisateur https://celebriannosekai.wordpress.com/

Re: Psycho-Pass

Message par marinecelebrian le Mer 9 Mar - 16:39

@Ezixel a écrit:L'opening de la saison 1 est une tuerie !
J'ai adoré la S1 avec un méchant assez emblématique et sadique, même si à la fin il devient complétement stupide.
La S2, je l'ai détesté, méchant nul, aucune réelle progression dans une problématique ou de la remise en cause du système ou même de la progression de l'héroïne, juste un "c'est lui le méchant tue le, fin".
Je n'ai pas vu le film malheureusement.

Totalement d'accord avec toi en ce qui concerne le "méchant". Passez de Makishima à... à ça, merde, c'était pas tolérable!
Le film est bien sympa, t'en apprends pas mal sur Kôgami, et il est très ciblé sur l'action, ça change un peu!

@Ezixel a écrit:Concernant les problématiques de l'anime, il n'y a pas grand chose à dire. C'est du vu et du revu. Parlons du grand classique qu'est Matrix, qui a la même histoire de base. Monde dirigé par les machines. Je pourrai aussi parler de Blade Runner, iRobot, Deus Ex Machina, mais bon revenons au monde des animes Very Happy

C'est bien pour ça que j'ai bien précisé que si on est fan de SF, l'histoire est pas des plus originales ^^ Mais bon, comme ce n'est pas spécialement mon cas, j'ai adoré Psycho-Pass. Pourtant, encore aujourd'hui, j'suis difficile avec ce sujet : à part Ergo Proxy, j'ai vu très peu d'animes SF. Et les films, on en parle pas, à part i Robot, je m'endors devant (mais j'aime pas les films live, j'arrive plus à accrocher, c'est moche Mad).
Sûrement la touche Amano qui m'a plu, me connaissant Mad

@Ezixel a écrit:A part ça , j'ai trouvé dommage que les armes tuent en un tire les méchants, ça retire tout suspense...

C'est vrai que j'aurai pu appuyer plus sur cet aspect... A partir du moment où on connait le coefficient de criminalité, c'est bâclé...

Revenir en haut Aller en bas

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum