Chihayafuru - Quand le Karuta devient passionnant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Avez-vous aimé Chihayafuru ? (note sur 5)

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 0
marinecelebrian
Otakumasutā ⭐⭐ オタクマスター
Messages : 453
Date d'inscription : 05/02/2016
Age : 25
Localisation : Entre 2 vignes de champagne
Voir le profil de l'utilisateur https://celebriannosekai.wordpress.com/

Chihayafuru - Quand le Karuta devient passionnant

Message par marinecelebrian le Mar 15 Mar - 14:07



Synopsis : Chihaya a un but dans la vie : devenir championne mondiale de karuta, jeu de carte traditionnel japonais. Le karuta, elle est tombée dedans quand elle était petite, avec ses deux meilleurs amis (et admirateurs secrets) Arata et Taichi. Arrivée au lycée, elle fait fie de tous ses prétendants et se consacre au recrutement de camarades pour son club de karuta. Il ne faut pas se fier aux apparences, sous ses airs de reines de beauté, Chihaya cache une volonté de fer, et se bat corps et âme pour monter les grades du monde du karuta. D’entraînements en compétitions, des liens forts vont se lier entre les membres du club, et chacun se découvrira des capacités insoupçonnées.




Avis : L'anime est tiré du manga éponyme de Suetsugu Yuki, et compte pour le moment deux saisons de 25 épisodes chacun. Un OAD est également sorti avec le 22ème volume. Je vais donc ici me concentrer sur l'anime, je parlerai peut-être des différences avec le manga dans un futur article, quand je l'aurai lu (bien évidemment....).




L'histoire commence quasiment par un flash back sur l'enfance des trois personnages principaux, qui se connaisse tous dans une école de Tokyo.
Ayase Chihaya était une jeune fille qui n'existait que dans l'ombre de sa sœur qui voulait devenir modèle, et ce jusqu'à la primaire. Elle encourageait cette dernière comme elle pouvait, rêvait de la voir sur les podiums, mais n'avait pas de rêve à elle, à proprement parler. A l'école primaire, elle est plutôt populaire, pas très douée en cours et plutôt masculine. Elle est amie avec Taichi depuis déjà quelques années. Un jour, un élève transféré arrive : il s'agit de Wataya Arata. Elle se lie d'amitié assez vite avec ce dernier, particulièrement après l'avoir mis dans le pétrin en clamant à la classe qu'il livrait les journaux, ce qui est interdit. Elle deviendra vite sa seule amie, le jeune garçon restant distant avec les autres. Arata lui enseignera aussi l'art du karuta de compétition. Même si Chihaya connaît ce jeu de cartes, elle aimera jouer grâce à Arata, et se mettra en tête de devenir la meilleure du Japon, et donc la meilleure du monde. Elle aime jouer avec Arata puis Taichi, mais les trois amis doivent se séparer pour le collège. Lorsqu'on reprend l'histoire, Chihaya a 16 ans, est au lycée, est devenue une magnifique jeune femme, mais est très impulsive et obsédée par le karuta, ce qui la rend un peu bizarre et lui donnera le surnom de « beauté gâchée ». Elle tente de monter un club de karuta dans son lycée. Et elle découvre alors qu'elle se retrouve dans le même établissement qu'elle Taichi...

Mashima Taichi est donc, comme je l'ai déjà dit, un amie d'enfance de Chihaya. A l'arivée d'Arata, il fait partie de ceux qui le persécutent, car il ne supporte pas l'intérêt que lui porte Chihaya, dont il est amoureux. En plus, il refuse que quelqu'un le batte, lui qui est considéré comme le meilleur de sa classe en tout. Il finira malgré tout par se lier d'amitié avec lui, et jouera au karuta avec eux deux. Malheureusement pour Chihaya, il est accepté dans un collège prestigieux, assez loin de son domicile. Il arrête le karuta par la même occasion. Il retrouvera Chihaya au lycée, et finira par l'aider à monter son club. Taichi est un élève excellent dans toutes les matières, grâce à une mère stricte qui n'accepte pas l'échec. Il est intelligent, beau, sportif... Bref, il est populaire, mais tout ce qu'il veut, c'est que Chihaya s'intéresse à lui, car il a toujours les mêmes sentiments pour elle qu'à l'école primaire. Il est toujours extrêmement jaloux d'Arata, même s'il veut le revoir.

Enfin, Wataya Arata, le dernier personnage principal, est originaire de Fukui, et vient à Tokyo pour le travail de son père. Transféré dans la classe de Chihaya et Taichi, il subit les moqueries et brimades de ses camarades à cause de son accent et de ses faibles moyens. Il aura néanmoins la protection de Chiraya, à qui il fera découvrir la beauté du karuta, lui qui a grandi en pratiquant ce jeu de carte car son grand-père est grand maître. A la fin de l'école élémentaire, il retournera dans sa région d'origine à cause de l'accident vasculaire de son grand-père. Suite à un événement tragique, il arrêtera même de pratiquer le karuta. C'est Chihaya, en lui rendant surprise à l'improviste, qui lui redonnera envie de jouer. De nature calme et solitaire, il ne semble sourire que face à Chihaya ou en jouant au karuta avec de puissants adversaires.

Bref, on retrouve une romance sur un fond de karuta... Ou pas ! C'est plutôt le contraire : Chihaya étant obsédée par le karuta, Taichi et Arata ont bien du mal à faire comprendre leurs sentiments (en ont-ils seulement envie ?). J'aime bien quand la fille en a rien à faire des relations amoureuses, même si ça viendra sûrement un jour.

Mais tiens, qu'est-ce que le karuta ? Je vais en parler un petit peu... Je vais essayer d'être concise, mais je promets rien...

Le karuta est à la base un jeu que beaucoup de personnes pratiquent traditionnellement à l'occasion du Nouvel An. Il est composé de 100 cartes sur lesquels sont écrits des poèmes issus du Hyakunin isshu (百人一首). Un orateur lit une carte tirée au hasard, et les joueurs doivent la retrouver le plus vite possible parmi les 100 cartes. C'est donc un jeu qui demande de fortes capacités de mémorisation.


Le karuta de compétition, dont il est question dans Chihayafuru, est un peu différent. Le jeu se pratique à un contre un, et seulement 50 cartes sont mis en place sur le terrain, 25 de chaque côté. Il y a tout d'abord 15 minutes de mémorisation, puis la partie commence réellement. L'orateur lit au hasard les cent cartes, et les joueurs doivent retrouver le plus rapidement possible la carte correspondante, jusqu'à ce qu'un des 2 joueurs n'ait plus de cartes sur son terrain.
Il y a plusieurs types d'erreurs nommées otetsuki, entraînant différents types de pénalité. Si le joueur touche la mauvaise carte du côté de la carte cible, il n'y a pas de pénalité. Par contre, si en plus c'est du mauvais côté, l'adversaire doit donner une carte de son territoire à celui qui a commis la faute. Il existe aussi des doubles fautes, lorsque le joueur touche la mauvaise carte du côté de l'adversaire et que ce dernier touche la bonne du côté de l'autre côté : il doit alors donner 2 cartes de pénalité. De même si un des joueurs touche une carte fantôme.
Les joueurs s'affrontent en fonction de leur niveau (A à D), et les compétitions sont mixtes et sans limitation d'âge : il est tout à fait possible qu'un enfant rencontre une personne âgée, tant qu'ils ont le même niveau. Seul un tournoi n'est pas mixte et se déroule une fois par an : celui pour devenir le meilleur joueur (Maître) ou la meilleure joueuse (Queen) du Japon.
Les joueurs de karuta ont dont besoin d'une très bonne capacité de mémorisation, une forte concentration, ainsi qu'un certain nombre de stratégies (sur le choix d'envoi des cartes, leur emplacement...). Ils doivent aussi être fort mentalement et être très rapide. C'est pour cela que le karuta est considéré comme un sport.




D'ailleurs, l'anime (et le manga) est à prendre plus comme un anime de sport. On retrouve les différentes étapes d'un tel style : la mise en place d'un club, les entraînements, les nouvelles recrues à encourager, les compétitions... Bref, il n'est clairement pas à prendre comme un anime de romance, qui pourrait rebuter certains d'entre vous. On a même le pouvoir de l'amitié, à faible dose certes, mais elle existe. Vous avez vraiment AUCUNE excuse de passer à côté !
Et forcément, on retrouve les sentiments liés aux évènements sportifs : l'entraînement laborieux lorsqu'on est tout jeune joueur, le sentiment d'infériorité et d'incapacité face à de très bons joueurs, l'espoir de réussir une compétition, les déceptions face à la défaite...  
La rivalité est aussi au cœur des préoccupations. Pas seulement sur le plan du karuta bien évidemment. Ainsi, on retrouve la jalousie entre Arata et Taichi, bien que ce ne soit que celle de ce dernier qui soit mise en avant. On peut supposer que la proximité entre Chihaya et Taichi gêne Arata. De même, et elle est plus sournoise, il y a une petite rivalité entre Chihaya et sa grande sœur Chitose. Cette dernière attire beaucoup l'attention par son métier de modèle, et leurs parents sont donc très axée sur l'aînée. Il est compliquée pour Chihaya au début de montrer qu'elle aime le karuta, et qu'elle veut devenir la meilleure. Petit à petit, ses parents finiront par le comprendre et l'aideront à évoluer. De même, on ressent une certaine tension entre Taichi et sa mère : on en sait pas beaucoup plus pour le moment, mais j'espère qu'on en entendra parler par la suite.
On suit des lycéens, donc on a aussi le droit à quelques aspects tranche de vie de la vie de lycéens de chacun des personnages : les examens à réussir pour pouvoir participer aux compétitions, les choix d'orientation..
Enfin, il y a bien sûr de la romance, comme je l'ai déjà signalé. Certains personnages secondaires viennent mettre leur grain de sel sur ce point, car ce n'est pas avec les personnages principaux qu'on le remarque le plus.




Les dessins et l'animation sont juste magnifiques. On reste submergé par la beauté de mouvements, des paysages, des actions. Que ce soit les personnages ou les paysages, c'est juste splendide.

Malheureusement, l'anime n'a pas été licencié en France. Par contre, le manga est disponible aux éditions Pika : et encore une fois, le josei, ça marche pas super bien, du moins pas autant qu'il le mérite, DONC ACHETEZ LE MANGA (même si j'en ai pas encore parlé, promis, dès que j'ai rattrapé les volumes, je reviens!).
De plus, un film live, divisé en deux parties, va sortir prochainement au Japon : le 19 mars pour la première, et le 29 avril pour la seconde. Plus qu'à espérer une saison 3!





Bref, je ne peux que vous conseillez de sauter sur cette petite merveille. Et encore une fois, on s'arrête pas au nominatif Josei, comme d'habitude avec moi !! o/

Revenir en haut Aller en bas

Kanrisha
Masutā ♕ マスター
Messages : 57
Date d'inscription : 23/07/2016
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Chihayafuru - Quand le Karuta devient passionnant

Message par Kanrisha le Dim 25 Sep - 12:42

Bonjour !




Critique ajoutée dans le glossaire ! Merci pour cette très belle fiche et toujours aussi complète. lapin 10 Attention, il y a une image qui n'apparait plus. ^^


_________________
Pour toutes questions n'hésite pas à contacter un membre du staff ! coeur


Compte géré par les administrateurs Tetsuko et Saikiro - Pour vous servir lapin 10

Revenir en haut Aller en bas

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum